in ,

Un Centre Chorégraphique 100% recyclé au Cameroun

Et si on développait durablement la culture?

Déjà soutenue par de nombreux artistes, l’association SHOW BIS récupère le matériel auprès des théâtres européens pour le renouveler et faire perdurer les arts en Afrique.

Co-fondé par le danseur, chorégraphe camerounais Jean Boog et la journaliste Claire Nini, SHOW BIS lutte contre le gaspillage dans le secteur des arts de la scène et l’obsolescence du matériel scénique. Son objectif ? constituer des théâtres 100% recyclés en Afrique pour y développer la culture sur le continent.

Il y a énormément de talents sur le continent africain, mais ils ne sont pas mis en lumière, faute de matériel professionnel. Pendant ce temps-là des tonnes de matériel s’entassent dans les théâtres en Europe car ils sont jugés obsolètes. SHOW BIS se propose de récolter tout ce matériel pour lui donner une seconde vie sur le continent africain et accompagner des artistes qui n’attendent que les feux des projecteurs.” Claire Nini, Présidente de SHOW BIS 

Leur premier projet : La Breakerie, un centre chorégraphique à Douala au Cameroun ouvrira ses portes fin 2020. Un lieu qui recueille entre-autre les dons du Théâtre National de la Danse Chaillot ou encore le Centre National de la Danse (CDN Pantin). Un projet qui pour voir le jour doit encore régler des difficultés de stockage entre la France et le Cameroun. Vous pouvez si vous le souhaitez aider ce beau projet ici.

Un projet à suivre sur Instagram et Facebook.

Par Eugénie Bataille

Facebook Comments

Vous aimez cet article ?

0 points
Upvote Downvote

La jeunesse entreprenante africaine se mobilise contre le Covid-19

2e édition du Prix Orange du Livre en Afrique : 6 finalistes bientôt départagés