in

Télétravail : nos 6 conseils pratiques en période de confinement

Durant cette période difficile de confinement, peut-être avez-vous la chance de pouvoir continuer à travailler depuis chez vous. Quand on est chez soi, on se sent forcément à l’abri. Pourtant, c’est un milieu potentiellement hostile, où les dispositifs de protection fournis par l’employeur n’agissent plus. Il faut donc être vigilant et appliquer, là aussi, quelques règles d’hygiène numérique.

Blindez votre accès au réseau

La plupart des télétravailleurs utilisent leur réseau Wi-Fi pour accéder à Internet et, ainsi, aux ressources de leur entreprise. Pour éviter qu’une tierce personne ne s’y connecte et puisse intercepter les connexions, il est judicieux de changer le mot de passe du réseau sans fil et d’en créer un bon. Cela est également valable si vous accédez à Internet par un partage de connexion 4G de votre smartphone, car vous utilisez alors un réseau Wi-Fi créé pour l’occasion par le terminal. Vous pouvez également activer le filtrage MAC si votre box propose cette option. Cela permet de n’autoriser l’accès au réseau sans fil qu’à certains appareils bien définis.

Si vous disposez d’un service VPN personnel, utilisez-le, cela fera toujours une couche de sécurité supplémentaire. Mais ce n’est pas la peine d’en acheter un : à domicile, le risque est nettement moindre que sur des hotspots publics. Si vous devez utiliser un VPN professionnel pour accéder aux ressources de votre entreprise, la question ne se pose pas.

Skydoo, entreprise spécialisée dans les services de sécurité pour les particuliers & petits professionnels

Séparez la sphère professionnelle et personnelle

Tous ceux qui font aujourd’hui du télétravail n’utilisent pas forcément un matériel fourni par l’entreprise, mais doivent se rabattre sur celui de la maison. Le mieux est alors de créer sur cet ordinateur un compte dédié à l’activité professionnelle, car cela permet de bien séparer les activités professionnelles et personnelles. C’est d’autant plus nécessaire si cette machine est utilisée par d’autres personnes du foyer, pour lesquelles il faut également créer des comptes utilisateurs. Veillez à ce que tous ces comptes utilisateur ne disposent pas des privilèges administrateur. Une erreur de manipulation est si vite arrivée…

Installez un antivirus

L’utilisation d’un logiciel de sécurité contribue clairement à la protection de votre travail. Si votre ordinateur tourne sous Windows 10, vous n’avez rien à faire. La suite de sécurité intégrée est d’un niveau suffisant, même si vous pouvez opter pour une suite plus complète. Pour les versions antérieures à Windows 10 et pour macOS, il est en revanche vivement recommandé d’installer un antivirus. Oui, vous avez bien lu : même les Mac doivent être protégés de nos jours ! Les utilisateurs de matériel Apple sont aujourd’hui suffisamment nombreux pour intéresser les pirates. Ci-dessous les derniers résultats de tests d’antivirus réalisés par le laboratoire AV-Test.

Sauvegardez vos données tous les jours

Il est impératif de sauvegarder chaque jour vos données professionnelles, pour éviter de les perdre à la suite d’une panne ou de se retrouver piégé par un ransomware. Vous pouvez utiliser pour cela un support externe si possible chiffré (clé USB, disque dur) ou le cloud. Mais il faut éviter que ces espaces de stockage soient connectés en permanence avec votre ordinateur. Les rançongiciels ont alors la capacité de chiffrer également les sauvegardes, réduisant à néant leur bénéfice. Le plus simple c’est d’utiliser les fonctions de sauvegarde intégrées au système, à savoir « Sauvegarde » pour Windows 10 et « Time Machine » sur macOS. Généralement, les fabricants de disques durs proposent également des solutions. À vous de choisir ce qui vous convient le mieux.

Gardez vos distances

Ce n’est pas parce que vous êtes à la maison, avec votre femme, vos enfants ou vos parents, qu’il faut baisser la garde. Si vous manipulez des données sensibles, voire confidentielles, il n’y a aucune raison pour qu’elles soient visibles à une tierce personne. Le cas échéant, utilisez un filtre d’écran. N’oubliez pas non plus de verrouiller votre session si vous n’êtes plus à proximité de votre ordinateur, comme au bureau. Enfin, si vous participez à des vidéoconférences, utilisez un casque et essayez de vous isoler. Les murs ont des oreilles et les voisins n’ont pas forcément besoin de connaître les détails de votre vie professionnelle.

Gare au phishing et aux arnaques

Cette pandémie crée des conditions de travail très particulières qui offrent de nombreuses opportunités aux pirates. Il faut redoubler de vigilance à chaque e-mail que l’on ouvre et à chaque message que l’on reçoit. Nous avons tous envie de connaître les dernières informations à propos du coronavirus. Les cybermalfrats le savent très bien et ils adaptent en conséquence leurs campagnes d’hameçonnage. Ils peuvent également tenter d’usurper l’identité d’un collègue qui demande un coup de main ou d’un support technique qui veut en donner. N’hésitez pas à vérifier l’authenticité des interlocuteurs en leur passant un coup de fil. En plus, cela donne un peu plus de vie aux échanges quotidiens durant cette période de confinement.

Source : https://www.01net.com/

Facebook Comments

Vous aimez cet article ?

Written by Redaction

Confinée chez vous ? Amina donne la parole à ses lectrices !

Détox, l’infox intox ?