in

Les plus beaux édifices religieux d'Afrique selon un collectif de blogueurs

Afin de mettre en valeur la somptuosité de l’architecture religieuse, 14 blogueurs voyage ont conçu un article collaboratif nous permettant de découvrir leurs 14 édifices coups de coeur du Moyen-Orient et d’Afrique. Parmi ceux-ci, trois s’érigent en Afrique subsaharienne : la Grande Mosquée de Touba au Sénégal, la Basilique de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire et la Grande Mosquée de Boubou-Dioulasso au Burkina Faso. Retour sur l’histoire de ces trois monuments symbolisant l’architecture africaine malheureusement rarement mise en valeur.
La Grande Mosquée de Touba au Sénégal

mosquee-de-touba
 

La Grande Mosquée de Touba a été construite entre 1932 et 1963 avec les seuls dons des fidèles. Sa réalisation a alors nécessité 32 ans, 1.800.000 heures de travail, ainsi que 4.800 tonnes de pierre.Elle compte parmi les plus grandes d’Afrique, avec près de 9 000 m2 de superficie pour une capacité d’accueil de plusieurs milliers de personnes. A l’origine, la construction de cette mosquée fut décidée par Cheikh Ahmadou Bamba, et cela en 1926. C’est à Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké, fils et premier successeur de Bamba, à qui il est revenu de mener à bien le projet de son père. Celui-ci dut faire face à certaines difficultés, comme la crise économique de 1930 et la seconde guerre mondiale qui ont empiété sur la réalisation de l’ouvrage. Il a ensuite dû faire face à la réticence des colons français, qui a l’époque étaient contre l’édification de cette mosquée. Il a quand même pu obtenir de l’administration coloniale un bail de 400 hectares, faisant ainsi débuter la construction de la moquée le 4 mars 1932. Enfin il lui fallut faire face au défaut de matériaux, ceux-ci ne pouvant être facilement acheminé de Diourbel à Touba. A sa mort, en 1945, la construction fut reprise par Mouhammadou Falilou M’Backé, second fils de Cheikh Ahmadou Bamba et successeur de Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké. Malgré tous ces contretemps, la mosquée fut inaugurée le 7 Juin 1963 en présence du Président Léopold Sédar Senghor et de Mouhammadou Falilou M’Backé.

La grande mosquée de Touba est visible jusqu’à 10 kilomètres au-delà de la ville. Gigantesque édifice, elle dispose de 5 minarets : 4 d’entre eux mesurent 66 mètres de haut et le dernier « Lamp Fall » mesurant quant à lui 86,80 mètres. A l’intérieur de la mosquée, situé au Nord-est, se trouve le mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba. Dans une salle sobre sans aucun objet, mis à part ce tombeau, des fidèles viennent chaque année s’y recueillir.

door-at-the-great-mosque-touba-senegal-west-africa-C1W6BM

Elle est aujourd’hui dotée de portes en bois avec une couronne dorée où est inscrit en lettre dorée : « Mouhamadou Rassoulilahi ». En haut des couronnes divisées en deux, permettant aux portes de s’ouvrir,  il est inscrit « Allahou » c’est-à-dire Dieu.

 

La Basilique Notre-Dame de la Paix à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire

b3d022acba83491559b12d4e17c4f110

On l’appelle à juste titre la « Basilique de la savane« , c’est le plus grand et le plus large édifice religieux chrétien d’Afrique, voire du monde selon le Guiness des records. Son apparence rappelle celle de la basilique Saint-Pierre à Rome. Située à Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire, son emplacement a été choisi par le premier président du pays, Félix Houphouët-Boigny, en 1983. Inauguré par le Pape Jean-Paul II en 1990, elle s’élève, pour le moins étrangement gigantesque, sous le ciel ivoirien.

 

Le coût total des travaux est estimé à 40 milliards de francs CFA (122 millions d’euros, soit 6 % du budget annuel du pays), ce qui n’a pas manqué de susciter des polémiques. Le président Houphouët-Boigny a répondu que l’édifice avait été financé sur sa fortune personnelle.

of-peace-basilique-de-notre-dame-de-la-paix-de-yamoussoukro

La basilique est bâtie sur une surface de cent trente hectares. L’esplanade elliptique, en forme de bras ouverts et accueillants, couvre une superficie de 30 000 m2, entourés de 128 colonnes de 21 m de hauteur et 2,20 m de diamètre.La partie centrale de la basilique culmine à 58 m de hauteur avec cent mètres de diamètre, elle est surmontée d’un dôme de 90 m de diamètre, de soixante mètres de hauteur et d’une lanterne de quarante mètres de hauteur. Le poids total est estimé à 98 000 tonnes pour une hauteur de 158 m. La basilique peut contenir dix huit mille personnes dont sept mille assises. Il est à noter que la basilique de Yamoussoukro possède la plus grande surface de vitraux au monde.Ce sont au total 4500 ouvriers dont 1500 Africains qui ont œuvré à la réalisation de ce chef-d’oeuvre.

La Grande Mosquée de Bobo-Dioulasso au Burkina-Faso

BoboDioulassoMosque

La Grande Mosquée de Bobo Dioulasso est le plus ancien monument du Burkina Faso actuellement en fonction. Celle-ci a été construite en latérite, argile et beurre de karité suivant une architecture de type soudanais au cours des années 1870 par l’Almani Sidiki Sanon. Son achèvement a pris une dizaine d’années.

Construite au bord du quartier historique de Bobo – Dioulassoba – elle arbore deux grands minarets impressionnants par leur taille et 65 piliers de soutènement  ; elle est organisée en couloirs qui se croisent, formant un véritable damier. On observe aussi des œufs d’autruche au sommet de chaque pilier, symbole de protection pour certains, simples objets de décoration pour d’autres.

dd1a8f4d35c780e0fab23b48a6217655

La mosquée est particulièrement réputée et fréquentée  par de très nombreux touristes et fidèles. A deux pas de la mosquée, se trouvent les vieux quartiers de Kibidoué et de Sya, et leur maison en terre.

Par Céline Bernath

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

Written by Roger Calmé

Croissance capillaire : 5 points élémentaires sur les compléments alimentaires

L'ambition d'élire une Miss de la virginité soulève la polémique au Gabon