Rihanna refuse de se produire au Super Bowl

La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux. Rihanna aurait décliné l’offre de NFL (National Football League), ligue américaine de football américaine, à savoir se produire pendant la célébrissime mi-temps du Super Bowl. Ce refus catégorique serait l’expression de son soutien au quaterback Colin Kaepernick, connu pour s’être agenouillé lors de l’hymne national pendant cette compétition.

Le Super Bowl est la finale de la compétition nationale de football américain, sport roi, devant le basket-ball, aux Etats-Unis. Cette finale suscite l’attention de centaines de millions de téléspectateurs et génère des centaines de millions de dollars. Le prix des diffusions des annonces publicitaires pendant cet événement atteint les sommets. Ainsi, trente secondes de diffusion peuvent s’élever à quatre millions de dollars. L’importance du Super Bowl en fait un événement devenu international avec une diffusion de plus de deux cents pays dans le monde.

Aussi, la mi-temps du Super Bowl est devenue un événement artistique à part entière dans l’événement sportif. C’est un show qui chaque année devient plus impressionnant. Les plus grands artistes américains mais aussi internationaux s’y sont produits. Ainsi, Michael  Jackson, les Rolling Stones, Prince, Diana Ross, Madonna ou plus récemment Beyoncé, y ont assuré le spectacle. Le Super Bowl est donc devenu une reconnaissance et une consécration dans la carrière d’un artiste américain ou international.

Pourtant, Rihanna a osé décliner l’offre de la NFL, et c’est bien la première fois  que  le refus d’un artiste est rendu public. La chanteuse Barbadienne a souhaité exprimer son soutien au quaterback (attaquant) Colin Kaepernick. Ce dernier avait créé la polémique en 2016, en posant un genou à terre à chaque avant-match, pendant l’hymne national. Par ce geste, qui a choqué l’Amérique blanche et attiré l’attention médiatique, il souhaitait dénoncer le racisme et les brutalités policières envers les minorités, en particulier la communauté noire. Un geste courageux qui lui vaut sa carrière, car Kaepernick voit son contrat chez les 49ers de San Francisco prendre fin et ne retrouve plus d’équipe. Il s’engage cependant dans le militantisme pour dénoncer le racisme et la discrimination. Une action maintes fois récompensée.

Malgré son succès et sa popularité, Rihanna prend ici une décision qui pourrait marquer sa carrière. Elle dévoile une facette jusqu’ici méconnue d’elle. En 2017, elle avait déjà exprimé son soutien à la « Marche des Femmes »  contre l’accession au pouvoir de Donald Trump. Mais c’est ici un geste fort qu’elle pose, marquant son soutien à sa communauté.

Auzouhat Gnaoré

 

L’Afrique du Sud travaille sur un remake d’Ugly Betty

C’est le magazine sud-africain Variety qui a diffusé l’information. La série comique Ugly Betty de la chaîne américaine ABC, elle-même inspirée de la télénovela mexicaine à succès  Betty La Fea, aura droit à une adaptation en direction du public Sud-africain.

A ce propos, Joel Phiri, président de la maison de production Known Associates, a déclaré : « C’est un grand plaisir pour nous de pouvoir faire connaître cette émission au public sud-africain, et nous sommes impatients de trouver le meilleur diffuseur pour cette série. Nous avons l’intention de le faire dans le même esprit que les versions précédentes : avec une saveur locale, et dans les langues sud-africaines. »

Ugly Betty de la chaîne américaine ABC

C’est en 2006 que la version américaine Ugly Betty a fait ses débuts sur la chaîne ABC. Produite par Salma Hayek et Ben Silverman, la série a connu un franc succès sur au total quatre saisons. L’interprète du rôle principale, America Ferrera, a été acclamée par la critique et est devenu la première Latino-américaine à remporter un Emmy Award pour un rôle principal féminin dans une comédie. De même, l’adaptation allemande de Betty La Fea, nommée Verliebt In Berlin, a occasionné par la suite le tournage de cette histoire sous la forme d’un long-métrage.

Aussi, dans cette version sud-africaine, le concept qui a fait le succès de cette série dans toutes ses versions restera le même. Il s’agira de l’histoire d’une fille discrète provenant d’un milieu modeste qui se retrouve fortuitement dans l’univers impitoyable de la mode et du luxe, où il lui faudra faire preuve d’intelligence et de perspicacité pour découvrir sa force et sa beauté intérieure.

Auzouhat Gnaoré

 

L’acteur ghanéen John Dumelo et son épouse accueillent leur premier enfant

La famille de John Dumelo vient de s’agrandir avec l’arrivée d’un nouveau-né. Il s’agit d’un petit garçon, qui a été nommé comme son père, John Dumelo Jr. Ce dernier est le fruit de son union avec Gifty Mawunya, qui partage sa vie depuis maintenant deux ans, et qu’il a épousé en grande pompe voici quelques mois.

Ce n’est cependant pas le nouveau papa qui a annoncé l’heureuse nouvelle, mais son amie et collègue Yvonne Nelson. Sur les réseaux sociaux, cette dernière a posté une photo de John Dumelo portant son nouveau-né dans les bras, accompagnée de la légende suivante : « Notre bébé est là ».  Tout comme John Dumelo, Yvonne Nelson est une valeur sûre de l’industrie Nollywood au Ghana.

Yvonne Nelson , John Dumelo et son épouse Gifty Mawunya

Les deux acteurs ont toujours été très proches. Une amitié qui suscitait, il y a quelques années, des spéculations quant à la nature réelle de leur relation. Mais force est de constater qu’un lien d’amitié, voire même de fraternité s’est lié entre les deux acteurs, vu l’allégresse d’Yvonne quant à la venue au monde du petit John Dumelo Jr.

Auzouhat Gnaoré

Con Brio en concert ce soir au Duc des Lombards-Paris.

De San Francisco à Paris, le tsunami musical « Con Brio » qui signifie  » avec esprit » en italien, vous donne rendez vous ce soir du côté de la chapelle des Lombards à Paris pour un concert inoubliable.

Cette belle formation dont la musique oscille entre La soul, Le rock ,Le rnb,  teinté de  funk psychédélique sera au grand  complet avec : Ziek McCarter, Benjamin Andrews, Jonathan Kirchner, Marcus Stephens, Brendan Liu, Patrick Glynn, Andrew Laubacher.  Rendez vous  à 21h30 au 43 rue des Lombards, 75001 Paris avec la promesse d’une belle cure d’énergie  d’ou vous sortirez à coup sûr galvanisés avec ce groupe atypique.

Le très charismatique chanteur Ziek McCarter, souvent comparé à James Brown ou Otis Redding, Sur Scène  assure en effet,  un vrai show bougeant à la fois avec sensualité et faisant intervenir le public à tout moment.

Venez  tous vibrer aux sons de leur album « paradis » qui évoque des sujets de Société comme les inégalités et le Black lives matter movement ; mouvement militant Afro-américain qui se mobilise contre La violence et Le racisme systématique envers les Noirs. Ne manquer surtout pas l’occasion de partager ce moment  de musique avec ce groupe juste incroyable.
Retrouvez toutes les dates et infos complémentaires en cliquant sur ce lien
Un petit aperçu de ce qui vous attend ce soir.

Sober Design House ou l’élégance qui traverse le temps

Sober Design House est une marque de vêtements sud-africaine qui se revendique comme représentative des femmes sophistiquées, classes et stylées.

Tshepo Mafokwane

Et pour faire hommage à cette femme, la marque ne se contente pas du style, mais joue aussi avec le concept même de « femme sophistiquée », en entremêlant l’image que l’on s’en faisait à différentes époques. Un travail de titan direz- vous ! La clef ? Le détail. En effet, c’est via le détail qu’ils arrivent à faire en sorte que différentes étapes puissent se côtoyer sur une même silhouette avant d’être réadapté pour une femme moderne.

Le concept de Sober Design House a pris forme grâce à Tshepo Mafokwane. Diplômée de l’université de technologie de Tshwane, Tshepo Mafokwane ne supporte pas la cohabitation de la « conformité » et la « médiocrité ». Elle décide alors de célébrer la femme à sa manière en développant une ultra-féminité via l’élégance des courbes et le choix des matières. La touche vintage est l’élément qui marque sa signature et offre ainsi une singularité à l’enseigne.

Thatoux J. Gnaore

Cheveux : 5 accessoires de salon qui méritent un investissement

Prendre soin de ses cheveux représente forcément un investissement lorsque l’on recherche le meilleur en matière de résultats. Cela requiert un investissement aussi bien au niveau du temps que des finances. Tel est le prix à payer pour avoir de beaux cheveux en bonne santé. Voici cinq outils qui amélioreront considérablement la condition de vos cheveux.

1- La brosse Denman

C’est le « Saint Graal » des brosses, en particulier lorsque l’on a des cheveux naturels. La brosse Denman démêle efficacement les cheveux, les rend soyeux, les lisse et permet une répartition équitable et efficace des produits administrés sur l’ensemble de la chevelure.

2- Le diffuseur

C’est le moyen le plus rapide et le plus sûr pour se sécher les cheveux après les avoir lavé. L’embout conique de ce mécanisme rattaché au sèche-cheveux, vous permet de protéger vos cheveux des effets néfastes d’un sèche-cheveux classique. De plus, les picots du diffuseur vous permettent de modeler avec précision vos boucles tout en évitant la formation de frisottis.

3- Le casque chauffant

Le casque chauffant réduit considérablement le temps de séchage et de coiffage. Il est idéal lorsqu’on utilise des bigoudis ou des curlformers. Tout comme le diffuseur, il possède l’avantage d’atténuer l’action de la chaleur sur les cheveux et donc de les protéger d’éventuels dommages. Il améliore également l’action des traitements capillaires. Enfin, il est tout à fait possible de vous procurer un casque chauffant, en magasin ou en ligne, adapté à votre budget.

4- Le casque à vapeur

Pour une hydratation sans fausses notes, c’est définitivement l’accessoire à avoir. La vapeur diffusée par le casque permet l’ouverture des pores et des cuticules de la fibre capillaire pour une pénétration maximale des produits hydratants. Il améliore la rétention d’eau, précise la définition des boucles, renforce la fibre capillaire et participe à la favorisation de la croissance capillaire.

5- Le fer lissant en céramique

Pour les naturalistas, le fer lissant n’est certes pas une nécessité. Néanmoins, c’est un accessoire qui permet de temps à autre d’expérimenter d’autres looks. La céramique est une matière qui respecte la nature des cheveux naturels. Il détend la fibre capillaire sans affecter sa santé. Optez donc pour un fer en céramique avec différents réglages de température pour l’utiliser à votre aisance.

Auzouhat Gnaoré

Aamito Lagum, un mannequin qui inspire force et motivation

C’est à l’âge de 16 ans qu’Aamito Lagum décide d’entreprendre une carrière de mannequin. Armée d’une volonté sans pareil, la jeune femme se lance à l’assaut d’une destinée qu’elle compte bien construire. D’une région campagnarde de l’Ouganda aux plus prestigieux podiums de la mode, le chemin d’Aamito Lagum a été jonché de péripéties.

C’est le 3 décembre 1992 à Kampala en Ouganda qu’Aamita Lagum voit le jour. Élevée par une mère célibataire, la jeune femme s’installe avec celle-ci à Kitgum, au nord du pays. Une région qui subit à répétition les attaques d’un groupuscule terroriste. C’est donc une enfance éprouvée qu’a expérimentée Aamito. Pourtant, cela n’entame pas sa détermination. A 16 ans, elle décroche son premier emploi en tant que mannequin à Kampala pour la Fashion Week Ougandaise pour la collection GW de Gloria Wavamunno. Elle poursuit en posant souvent pour la marque de joaillerie Adele Dejak. A 23 ans, c’est sans hésitation qu’elle effectue un trajet en bus de seize heures, reliant Kampala à Nairobi, où se tient la première édition du concours Africa’s Next Top Model en 2013.  Elle en devient la toute première gagnante. Une victoire qui change définitivement le cours de sa vie.

Sa victoire en poche, Aamito Lagum signe immédiatement un contrat avec l’agence de mannequinat DNA Model Management. La machine est lancée ! Elle devient rapidement une habituée des Fashion Weeks occidentales. Elle défile notamment pour Balanciaga, Marc Jacobs, Lacoste, Lanvin et bien d’autres. Elle apparaît dans de nombreux magazines : Harper’s Bazaar, Teen Vogue, Vanity Fair, Vogue ainsi que les éditions Sud-africaine et Britannique du magazine Elle entre autres. En 2016, c’est lors d’une campagne publicitaire pour un rouge à lèvres de MAC Cosmetics qu’Aamito Lagum est la cible de remarques racistes sur ses lèvres pulpeuses. La jeune femme répond en postant une photo zoomée sur sa bouche avec pour annotation, « lèvres en forme de cœur », une simple invitation à célébrer tout type de beauté. Un événement mineur dans le parcours d’une demoiselle qui livre alors une image plus forte et confiante que jamais.

Thatoux J. Gnaore

 

 

Rencontre avec Madioula Aïdara Diaby, maire adjointe

Depuis 2014, Madioula Aïdara Diaby est la maire-adjointe de l’Île Saint Denis précisément sur la liste citoyenne, écologique et solidaire à la Jeunesse et aux Sports et Déléguée à la Jeunesse et à la Petite Enfance auprès de l’association des Maires de France AMF.  Originaire du Mali, Madioula est très impliquée dans des projets liés au devoir de mémoire et à la culture. Rencontre avec une femme de terrain.

En 2015, seulement 1 an après mon mandat, on vous a confié l’organisation de la Commémoration de l’abolition de l’esclavage, quelques mots…

« J’ai effectivement organisé la commémoration de l’abolition de l’esclavage en 2015. L’évènement a été parrainé par Rokhaya Diallo et François Durpaire. Un devoir de mémoire doit être fait pour permettre de limiter les frustrations et de cultiver un meilleur espace de vivre ensemble »

Parlez-nous de votre parcours

« J’ai fait mes études secondaires au Collège Alfred Sisley et au Lycée Auguste Blanqui à Saint Ouen, où j’ai obtenue mon baccalauréat. Mes études universitaires m’ont permis d’obtenir une Maitrise des Sciences de l’Education. Je suis conseillère Principale d’Education (C.P.E.) depuis 18 ans. Je dépends du Rectorat de l’Académie de Créteil et suis en poste en Seine Saint Denis en Réseau d’Education Prioritaire (REP+). Je me suis toujours investie dans les démarches socio-éducatives s’intéressant aux jeunes : aide aux devoirs; formations sportives; voyages; sorties culturelles…. »

Vous êtes également impliquée sur le plan associatif et culturel…

« Depuis 20 ans , je joue le rôle de « Manager » auprès de Mohamed Diaby, Champion du monde de boxe française et de kick boxing catégorie mi-moyen. En 2011, j’ai créé l’association Wati Mady Éditions dont j’assumais, bénévolement, la présidence. Cette association mène des projets éducatifs construits sur les exigences de la bande dessinée et dont les buts sont de faire comprendre les idées et valeurs citoyennes. Les interventions auprès des collégiens sont multiples et offrent à de nombreux collégiens des repères solides. J’ai dû y mettre fin en 2014  à cause de mes fonctions d’adjointe au Maire. »

Sur le plan de la solidarité, vous êtes également engagée en France et à l’étranger

« J’interviens dans des actions de solidarité tant en France qu’à l’étranger par le biais de manifestations sportives, de concerts… C’est ainsi que, depuis 4 ans, via le Telethon de la ville de Drancy nous avons sensibilisé les jeunes aux problèmes des maladies. De même, nous avons mené une opération de collecte alimentaire en direction du nord du Mali lors de la guerre civile puis, plus tard ce fut la collecte de fournitures scolaires pour les enfants de la Région d’Essaouira à Aït Daoud au Maroc.Depuis 2015, je collabore auprès de la première Dame du MALI Mme Aminata MAÏGA KEÏTA, concours inter générationnel « ville propre » dans la région de Ségou au Mali. »

Vous êtes impliquée dans plusieurs projets liés à la culture ?

« il est vrai que j’ai eu un rôle d’actrice dans le 1er film produit par le du WATTI B, intitulé «  LA PIECE » sortie en octobre 2016.Présentatrice de l’évènement «  LA NUIT DU MALI », concert organisé par le WATI B à l’occasion de la date anniversaire de l’indépendance du Mali, le 23 septembre 2017, à Bercy. J’ai eu l’honneur d’être invitée en spécial guest  à la soirée de l’Excellence Africaine le samedi 6 octobre 2018 parrainée par Madame Diaby Mama Pogba au cours de laquelle elle a reçu le diplôme de l’excellence remis par le Mouvement Solidaire pour le Développement de l’Afrique pour son investissement et ses actions. »

Que représente votre rôle d’élue pour vous ?
« Si j’ai choisi ces quelques exemples de mon investissement personnel dans la vie de la cité, c’est pour illustrer mon engagement auprès de ceux que mes actions peuvent aider parce que je crois aux valeurs de la solidarité, de l’honnêteté intellectuelle, de l’entraide (surtout en ces temps troubles) et au respect réciproque. »

@sira Doumbia Hildebert

Pat McGrath, la maquilleuse la plus influente du monde

Cela fait environ trente ans que Pat McGrath est pour ainsi dire la créatrice des mises en beauté des défilés des plus grands créateurs du monde comme Armani, Gucci, Dolce Gabbana ou encore John Galliano. Avec elle, le maquillage s’élève au rang d’art. Véritable innovatrice dans le domaine, Pat McGrath est celle qui a créé et lancer la tendance du rouge à lèvres métallique et du rouge à lèvres pailletée arboré pour la première fois sur un tapis rouge par Naomi Campbell en 2016. Son travail est reconnu et sa technique adulée dans le monde de la mode et de la beauté, à tel point que le magazine VOGUE l’a nommé « meilleure maquilleuse du monde ». Forte de ces louanges, Pat McGrath lance sa propre marque de maquillage il y a trois ans, Pat McGrath Labs. Aujourd’hui, sa compagnie a atteint la valeur d’un milliard de dollars.

Path McGrath voit le jour il y a de cela cinquante-trois ans à Northampton en Angleterre de parents d’origine Jamaïcaine. C’est auprès de sa mère qu’elle développe ses talents créatifs. En effet, elle secondait celle-ci au niveau du maquillage et de la mode dans l’instauration de spectacles. C’est d’ailleurs à cette époque que son imagination croît considérablement. Elle doit mélanger les couleurs car les marques à l’époque font très peu de cas des femmes noires. Alpaguée par le côté aventurier de ce métier, c’est sans aucune formation que Pat McGrath se lance en véritable autodidacte, à la conquête de la capitale anglaise.

Le succès se fait long à venir et elle est obligée de travailler comme réceptionniste pour avoir des revenus assurés. C’est finalement au début des années 1990 que son talent éclate au grand jour, suite à une collaboration avec Edward Enninful pour le magazine iD. Dès lors, les propositions et les collaborations se font légions : John Galliano, Alexander McQueen, Jil Sander, Miu Miu, Prada, Helmut Newton, Peter Lindbergh, VOGUE, Harper Bazaar… En 2004, elle devient la directrice mondiale du design créatif pour la multinationale Procter and Gamble.  Simultanément, elle continue à maquiller les mannequins lors des défilés. Elle se démarque par un style tranchant, audacieux, décalé cassant avec neutralité et la monotonie, annonçant de ce fait les tendances à venir. Une créativité qui puise sa source d’inspiration de matériaux tels que les tissus, le métal, les plumes…

C’est en 2017 que Pat McGrath lance finalement sa ligne de maquillage. Elle propose notamment des lip kit portant sa signature : le rouge à lèvres métallique et le rouge à lèvres pailleté. Sa ligne comprend également des palettes de fards à paupières. La ligne Pat McGrath Labs d’atteindre la rupture de stocks en quelques minutes. Sa compagnie est aujourd’hui évaluée à un milliard de dollars. Pourtant, cette compagnie, Pat McGrath l’a autofinancé pendant près d’un an avant d’y introduire des investisseurs extérieurs. Suivie par deux millions de followers sur Instagram, c’est par la voix des réseaux sociaux que cette femme influente fait la promotion de ses produits.

Avec Pat McGrath Labs, Pat McGrath souhaite introduire le maquillage artistique au plus grand nombre. « Je veux changer la façon dont les gens pensent au maquillage et perturber le statu quo. » déclare-t-elle.

Instagram :@patmcgrathreal

Site : www.patmcgrath.com

Auzouhat Gnaoré

 

Retour sur l’élection Miss Guadeloupe

Orchestrée par Sandra Bisson, présidente de l’association et déléguée régionale pour Miss France,  l’élection de Miss Guadeloupe 2018 pour Miss France 2019 a fait sensation !

Cette 71ème, édition de  l’élection de Miss Guadeloupe 2018 a eu lieu le 4 août dernier au Hall des Sports Teddy Riner au cœur d’un décor de rêve.  Organisée par l’association Guadeloupe La Belle, créé en mars 2018  « C’est une association de femmes au service des femmes » comme l’indique le slogan de l’association. Réunissant ainsi une équipe pleine d’énergie et de professionnalisme que l’on a pu ressentir le soir de l’élection.

Étaient présentes Sandra Bisson, Rebecca Le Guillou vice- présidente de l’association Guadeloupe La Belle et conseillère en image, Sandrine Derrick secrétaire générale, chaperonne des Miss et gestionnaire, Ludmilla Lurel Trésorière et directrice Punchs Mabi, Marie Noëlle Danican trésorière adjointe, consultante en coaching sportif, Annie Klod Amiens régisseur, chargée  de production audiovisuelle et Sandra Thomas Lamothe chargée de production.

Ces femmes aux activités différentes mais complémentaires ont tenues les rênes avec une main de maître cette soirée qu’elles ont rendu magique avec une mise en scène extraordinaire de quatre tableaux qui ont mis en valeur les dix candidates dans des chorégraphies orchestrées par Mathieu Plantier le nouveau chorégraphe de Miss Guadeloupe pour Miss France. Selon lui « la démonstration de la beauté de la femme antillaise dans sa plus belle splendeur. Femmes de caractère, cultivées ayant le sens de la communication et de l’engagement. Un modèle pour les femmes de demain », voilà ce que représente Miss Guadeloupe.

Avec la complicité de certaines anciennes miss Guadeloupe telles que Morgan Theresine, Mandy Laviso, Jenny Vulgaire, Chloé Mozar et Johane Matignon miss Guadeloupe 2017 pour passer son titre à la nouvelle Miss.

Revenons sur les fabuleux tableaux présentés par les candidates lors du show, elles portaient de belles créations de créateurs locaux, de Nadine Ramin « Glam Ethnic » pour la tenue de ville, Kevin O’Brian pour la tenue de soirée, pour les maillots de bain « Tendance Bikini », l’association des cuisinières pour la tenue traditionelle et les bijoux de Nathalie Julan. Sublimées par l’équipe de Make Up Box pour le maquillage et l’UNEC Guadeloupe pour la coiffure. Sous l’œil attentif des membres du jury composé de Lilian Thuram, Alicia Aylies miss France 2017 présidente du jury, Raymonde Pater Torin, Corrine Sainte-Luce.

La soirée a été riche en spectacle et fous rires grâce à la présence  de Jordan Rizzi animateur radio et TV à Guadeloupe 1ère, accompagné de musique live du groupe Soft aux rythmes créoles.

Enfin les candidates Samantha Bordey-Abon, Laura Cirille, Marjorie Combé, Orlane Dorocant, Jannai Haguy, Marjorie Lefevre 1ère dauphine, Tae-Lee Maure 2ème dauphine, Elodie Narayanin – Richenapin «3ème dauphine et Maeva Phesor ont livrés de belles prestations. 

@Sira Doumbia Hildebert

close

Ad Blocker Detected!

Advertisements fund this website. Please disable your adblocking software or whitelist our website.
Thank You!

Log in

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Log in

Privacy Policy

Close
of

Processing files…