in

Naomi Campbell, sa "silver dress" fête ses 10 ans

Dans le monde du mannequinat, Naomi Campbell est ce qu’on peut appeler un monstre sacré. Connue non seulement pour son physique et son charisme sur les podiums mais également pour sa forte personnalité et ce côté agressif qu’elle a su démontrer plus d’une fois durant sa carrière.
Revenons dans le contexte. Il y a dix de cela, Naomi est poursuivie en justice par sa femme de ménage pour agression. En effet, soupçonnée par la diva de lui avoir dérobé un de ces jeans favori, celle-ci lui jette un téléphone portable à la figure. S’ensuit une énième procédure judiciaire à l’encontre du top model, qui n’écope que d’une semaine de travaux d’intérêt général. Elle se retrouve alors à faire le ménage au dépotoir sanitaire de New York.
naomi_campbell_community_service_last_day_06 naomi-campbell-fur-coat-06
73383634_naomi_43532b
Assez pour briser Naomi Campbell ? Loin de là, et elle tient à le faire savoir. Alors que paparazzis et médias se pressent sur les lieux afin de l’apercevoir faire pénitence, cette dernière leur réserve une surprise de taille. Non seulement elle effectue sa sentence à huis clos, mais c’est affublée de tenues de luxe plus classes les unes que les autres qu’elle choisit de l’effectuer et ce, chaque jour de la semaine. La peine se transforme en fashion show. C’est ainsi que le dernier jour, elle quitte les lieux sous l’acclamation des paparazzis et des fans, dans une tenue devenue iconique : une sublime robe de soirée argentée Dolce & Gabbana incrustée de cristaux Swarovzki, accompagnée d’une ceinture corset métallisé. Ni une ni deux, elle monte dans une Rolls-Royce, direction la soirée d’anniversaire des 60 ans d’Elton John. Lorsqu’une journaliste du quotidien britannique Grazia Daily lui demande si elle a vraiment porté de la haute couture chaque jour elle lui répond: « Oui ! Pourquoi, je n’aurais pas dû ? Pourquoi s’attendaient-ils à me voir débraillé ou je ne sais quoi ? […] ça ne m’a pas empêché de faire ce que j’avais à faire ».
naomi-campbell1 naomi-campbell-community-service-style-5__oPt
Le top model fait un dernier pied-de-nez à cette sentence en apparaissant en couverture de magazine W, avec en guise de shooting, sa semaine de travaux d’intérêt général, le tout orchestré par le célèbre photographe Steeve Klein. C’est avec cette audace qui lui est propre que cette femme de poigne a su se bâtir la réputation de panthère noire.
Thatoux J Gnaore

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

Written by Roger Calmé

Une activiste guinéenne lance la campagne "Selfie-Déchets" pour s'attaquer aux ordures

Tress, l'application ingénieuse dédiée à la coiffure afro