in

My Maasai, le recueil de photographies brisant les stéréotypes

 Les masaïs sont sans doute le peuple africain le plus connu en dehors du continent africain. Dans l’imaginaire collectif, ce sont des silhouettes longilignes, aux crânes rasés, arborant des toges rouges, ornés de bijoux en micro-perles, s’appuyant sur un long bâton. Toujours représentés dans la savane, on les imagine en gardien de la nature et des animaux représentatifs du continent Africain.
my-maasai-4
On retrouve le peuple Masaï dans le sud du Kenya et le nord de la Tanzanie. Effectivement, il s’agit d’un des peuples d’Afrique les plus photographiés. Seulement, les photographes occidentaux les immortalisent en se focalisant sur ces stéréotypes de l’imaginaire collectif. Des stéréotypes que le photographe néerlandais Jan Hoek a décidé de briser en publiant le recueil de photos titré My Maasai.
my-maasai-2
Ce recueil a été réalisé en collaboration avec Sarah Waiswa. Il referme le travail des vingt photographes d’Afrique de l’Est parmi lesquels Mohammed d’Altoum, Joel Lukhovi, Karanja Nzisa. Ces derniers ont créé des portraits à la fois uniques et variés de masaïs. On y contempler un rappeur, un pilote ou encore une homosexuelle.
my-maasai-5
A propos du recueil, la photographe Karanja Nzisa déclare : “Les représentations de ce groupe tribal se manifestent presque toujours par des guerriers sauteurs et des femmes torses nues qui luttent pour regarder à travers un essaim de mouches dans l’objectif de la caméra, tout en équilibrant les tout-petits aux visages morveux. Les masaïs doivent être représentés avec vérité et équité pour le monde d’aujourd’hui et pour la postérité.” 
Auzouhat Gnaoré
 
 

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

Written by Roger Calmé

Patricia Apolot, l’Ougandaise championne du monde de Kickboxing

Pourquoi est-il important de transpirer?