in

Marie-Josée Talou remporte l'argent

Elle était à un cheveu de l’or! Depuis hier, la jeune ivoirienne Marie Josée Talou est vice-championne du monde de sprint.

Marie-Josée, une habituée du podium

La jeune athlète qui vient de décrocher sa médaille d’argent a un très beau palmarès.Elle excelle particulièrement sur le 200 mètres, le 4X100m En 2012, elle débute les compétitions internationales aux championnats d’Afrique qui ont lieu à Porto-Novo au Bénin. Compétition lors de laquelle elle décroche la médaille de bronze. Au fil des compétitions, la jeune femme ne cesse d’améliorer ses records. Il y a 1 an, le 23 juillet 2016,à Londres, elle réalise une de ses performances en réalisant 10s96, pour la première fois. Un exploit! Elle réussit également à devancer la double championne du monde en titre.

À quelques pas de l’or

Si la jeune athlète a connu quelques difficultés à décrocher la médaille d’or. lors de sa course à Londres, elle avait pourtant très bien commencé. Mais c’est l’américaine Tori Bowie qui dominera la course à la dernière minute en penchant la tête. Et pourtant, elle revient de loin, en effet, blessée l’année dernière, pour se déplacer, la sprinteuse avait besoin d’une béquille. Et pourtant, elle s’est vite rétablie en participant pour sa première fois à une saison en salle, elle a même réussi à améliorer ses performances. Marie-Josée a su prouver aussi qu’elle a un moral d’athlète comme lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016, où elle échoue au pied du podium.

De l’or pour les 200M?

La sprinteuse qui avait réussi à établir un nouveau record national lors des championnats d’athlétisme interclubs en France est désormais à un pas de la médaille d’or. Le 11 août prochain, à londres, elle sera au départ pour les 200 m. Marie-Josée a encore la possibilité de ramener à Abidjan la médaille d’or.

Karine Oriot

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

Written by Roger Calmé

Luvo Manyonga : un saut en or !

Tunisie : des pêcheurs vend debout contre des racistes