in ,

L’épidémie du coronavirus évolue de manière «dramatique» en Afrique

CORONAVIRUS AFRIQUE

« La situation est très préoccupante avec une évolution dramatique : une augmentation géographique du nombre de pays et aussi l’augmentation du nombre de cas infectés », a déclaré Matshidiso Rebecca Moeti.

« Il y a un mois, il n’y avait qu’un seul pays dans la région africaine de l’OMS, c’est-à-dire Afrique sub-saharienne et Algérie ». Deux semaines plus tard, « il y avait 5 pays avec 50 cas. »

Maintenant, depuis deux ou trois jours, nous avons 39 pays avec environ 300 cas par jour », soit un total de 2.234 cas à ce jour, a-t-elle détaillé.

A lire aussi – https://www.amina-mag.com/coronavirus-les-chiffres-afrique2/

« Il y avait aussi presque 40 décès rapportés et quelque 70 personnes guéries. Donc c’est une évolution très préoccupante », a insisté la responsable régionale de l’Organisation mondiale de la Santé, en appelant à son tour à « intensifier toutes les actions par les pays africains, avec l’appui de l’OMS et des partenaires ».

Selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, vendredi à 12H00 HB, l’Afrique enregistrait désormais 3.300 cas et plus de 90 décès.

Malgré les mesures prises dans une quarantaine de pays africains, de confinement, d’isolation des cas suspects, d’interdiction de regroupements religieux ou sportifs, de fermetures d’écoles dans 25 pays, le continent est mal armé pour faire face à une crise sanitaire de grande ampleur, a implicitement reconnu Matshidiso Rebecca Moeti, qui parle de « défi » à relever.

Mais elle a aussi noté que certains efforts portaient leurs fruits : « Il y a quelques semaines seulement deux pays avaient la capacité de diagnostic maintenant nous sommes arrivés à 42 pays capables de diagnostiquer la maladie ».

A lire aussi – https://www.amina-mag.com/

Facebook Comments

Vous aimez cet article ?

0 points
Upvote Downvote

Coronavirus / Tunisie : l’usine se confine au travail

Sampa The Great: l’Afrique est sa molécule de base