in

Latasha Ngwube: Vous êtes belles et ça se voit

Elle est comme un prototype. Une forme aboutie du XXL. Latasha Ngwube, c’est du superlatif en couleurs. La rondeur, le « curvy » peuvent être inventifs, élégants, follement novateurs.

Il y a déjà une bonne dizaine d’années que cette… que faut-il dire ? Journaliste ? Rédactrice en chef, influenceuse, styliste explose les écrans et les podiums nigérians. Avant que les stylistes du monde entier ne s’y mettent, Latasha « Lagos » sifflotait son petit message : « vous êtes rondes, vous êtes belles, vous êtes libres. » Et cette fin d’année 2019 en était totalement convaincue.

Pour que ce refrain de la “positive attitude” circule à fond, il faut évidemment l’habiller. Et sur ce plan, Latasha sait y faire. En 2018, les choses se sont juste mises en place. Après tout, elle a travaillé des années dans la presse écrite. Ses contributions à Vanguard et Allure sont restées appréciées. Si bien que la chaîne Grey Velvet relève le pari. L’idée est toute simple, carrément évidente : ouvrir ses kilomètres de linéaires aux femmes rondes. En août dernier, Miss Lagos sort donc sa première collection. Avec un nom déjà qui dit l’ambition : « Curvy Monroe », en hommage à l’immortelle, la référence absolue, Miss Marylin. Curvy céleste!

Un hommage à l’immortelle Marylin

« vous êtes rondes, vous êtes belles, vous êtes libres. »

« Depuis mes 16 ans, raconte-elle à la sortie de la collection, je voulais posséder une ligne de vêtements. Je ne crois pas avoir un vrai talent de styliste, mais je sais ce que c’est un bon vêtement. Et surtout qui aille à toutes les morphologies. (…) J’aime être belle, j’aime la belle mode. C’est terrible de ne pas pouvoir entrer n’importe où et obtenir les vêtements de mes rêves. » Traduit en clair, « je fais peut-être du 52, mais où est cette robe fantastique ? »

A lire aussi : https://www.amina-mag.com/cest-le-printemps-qui-revient/

Sentez-vous bien dans votre corps
En spécialiste consommée des médias, Latasha sait que le moment est particulier. Présenter une collection, c’est aussi surfer sur un instant magique. Bingo ! Depuis un moment, Seun Oluyemi, le producteur de “Rubbin ‘Minds” l’a dans son viseur. Et son talk-show est l’une des très bonnes audiences de la télé nigériane.” Latasha impulse beaucoup de choses dans sa façon d’appréhender les choses. Des points de vue qui changent notre façon de voir le monde, de nous voir nous-mêmes. », explique-t-il en septembre, quand la belle rejoint son effectif télé. Il faut aussi lire entre les lignes. La beauté XXL amène dans ses bagages un public assez enthousiaste. Populaire, jeune et totalement addict.

A part ça, et les média s’en régalent, chacune de ses apparitions garde du sens. Dans une interview à un tabloïd anglais, elle disait raffoler des pâtes, du romantisme parisien, et des Mercedes haut de gamme. Ailleurs, elle va parler de littérature féministe, de la beauté existentielle d’une robe. Et puis vous la retrouverez sur un média où elle donne une leçon de positivisme physique. Des femmes, et des hommes aussi, l’écoutent. Ils sourient et sortent heureux du plateau. C’est aussi ça, Latasha Lagos.

R. Calmé
Photo DR

A lire aussi : https://www.amina-mag.com/cetait-hier-et-demain-ce-sera/

Omniprésence. Podiums, talk-show, plateaux de motivations, Latasha Lagos répand la bonne parole.

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

Written by Roger Calmé

Ouagadougou : quand la prison s’ouvrira

2400 cas confirmés de Covid-19