in ,

L’Afrique de l’Ouest et du centre en retard dans la lutte contre le VIH pédiatrique

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant qui aura lieu le 20 novembre, Sidaction pointe du doigt dans un rapport le retard dans la lutte contre le VIH pédiatrique des pays d’Afrique de l’Ouest et du centre, ceci à travers une enquête réalisée entre 2008 et 2020, par les associations africaines partenaires de Sidaction.

Aujourd’hui, il apparait que 2,78 millions d’enfants (0-19 ans) vivent avec le VIH dans le monde et que 1/3 des nouvelles infections des enfants ont lieu en Afrique de l’ouest et du centre, causant la mort de 120 000 personnes dont 72% chez les moins de 10 ans.

Sidaction met en relief le manque d’accès au dépistage des enfants. Si le Bénin et le Cameroun essaient de pratiquer un dépistage précoce dès la naissance, ce n’est pas encore le cas au Burkina et au Congo Kinshasa où 90 % des bébés ne sont pas dépistés ni pris en charge. De plus quand traitement il y a, il est souvent inadapté aux enfants, provoquant l’apparition de résistances qui hypothèquent les options thérapeutiques à l’âge adulte.

C’est pourquoi l’OMS recommande de dépister les enfants dès la naissance par PCR (recherche d’Adn du VIH dans le sang du bébé) ou d’effectuer un dépistage familial. L’organisation met en avant les délais encore trop longs pour obtenir les résultats. Elle préconise aussi de réaliser un examen de charge virale à 6 et 12 mois de traitement pour tout enfant infecté et sous traitement ARV.

Avec l’apparition de la COVID, la situation s’est encore dégradé et le rapport Sidaction confirme la difficulté pour les malades du VIH à être pris en charge et accompagné dans leur prise de traitement. L’engorgement des laboratoires pour faire face au Covid a rendu les examens virologiques plus difficiles et les prélèvements compliqués.

Photo : UNICEF

https://www.amina-mag.com/wp-admin/
Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

-1 points
Upvote Downvote

Pretty Yende et Les Frivolités Parisiennes

Mobilisations contre les violences faites aux femmes