in

La Cop 26 alloue 1,5 milliard de dollars pour préserver les écosystèmes forestiers d’Afrique centrale

A l’occasion de la Cop 26, les pays de l’Union européenne, la Corée, le Japon, les Etats-Unis et le fonds Bezos ont décidé d’allouer 1,5 milliard de dollars pour préserver les écosystèmes forestiers d’Afrique centrale.

Un financement qui devrait s’étaler de 2021 à 2025.

La Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), chargée de l’harmonisation des politiques forestières et environnementales et la coordination des actions en matière de conservation et de gestion durable des écosystèmes forestiers s’est félicité de cette décision.

Depuis 1999 et la “Déclaration de Yaoundé”, les États d’Afrique Centrale se mobilisent pour protéger le bassin du Congo qui a perdu de 2000 à 2014 plus de 16 millions d’hectares de forêts. Rappelons que l’Afrique centrale abrite de très nombreuses espèces de plantes mlais aussi d’animaux qu’il convient de protéger.

Grâce à ces fonds, la COMIFAC et ses états membres (le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale, la République Centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et le Tchad) vont pouvoir continuer de s’investir sur plusieurs grands chantiers : l’augmentation du nombre d’aires protégées, l’harmonisation des politiques nationales, la mise en place des stratégies transnationales adéquates et cohérentes, la collecte de données.

M. Jules Doret Ndongo, président de la COMIFAC n’a pas hésité à déclarer :

“Cette promesse de financement sans précédent représente un espoir immense pour les forêts d’Afrique. C’est pourquoi je tiens à adresser mes plus sincères remerciements à nos partenaires engagés à nos côtés. J’encourage aussi nos gouvernements et nos organisations au niveau local à poursuivre leurs efforts pour prendre le chemin d’un développement vert, protéger la biodiversité, les populations locales et tout particulièrement les femmes et les enfants. Nous, pays africains, devons montrer l’exemple et nous avons plus que jamais besoin de l’engagement de nos partenaires pour concrétiser nos ambitions. Car cet enjeu dépasse largement les frontières de l’Afrique centrale.”

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

Les aventures de Madison : le nouveau défi de Mason Ewing

Shaquille O’Neal se sépare de sa maison