in

Les jeunes à la peau noire ou mate seraient plus sujets au mélanome

D’après une récente étude américaine, les personnes âgées de moins de 30 ans à peau mate ou noire seraient à haut risque de coup de soleil, et donc de mélanome.

Le mélanome cutané est une forme rare de cancer de la peau, mais aussi la plus grave car il se propage rapidement à d’autres parties du corps. D’après les résultats d’une étude publiée par la revue officielle de l’Association ostéopathique américaine, il serait urgent d’améliorer la prévention chez des personnes particulièrement à risque : les jeunes de moins de 30 ans dont la peau, mate ou noire, contient beaucoup de mélanine.

8b3b6b8e970ba202422e4667557dabd3

Les chercheurs de l’Université de Southeastern ont observé 437 volontaires résidant en Floride. Et d’après eux, les 18-29 ans ne ne s’exposent pas prudemment au soleil.  De ce fait, ils risqueraient 15 fois plus que les autres de souffrir d’une brûlure causée par le soleil. « Ce qui nous inquiète, c’est que les participants dont la peau est riche en mélanine pensent qu’ils sont naturellement protégés contre les coups de soleil, ce qui est faux », a déclaré le Dr Tracy Favreau, auteur de l’étude. Car contrairement aux idées reçues, les peaux plus foncées ne bénéficient d’aucune protection naturelle supplémentaire.

Les auteurs de l’étude espèrent que leurs travaux serviront à promouvoir les bonnes pratiques auprès de cette population particulièrement à risque. Les mélanomes n’ont beau représenter que 2% des cancers de la peau, ils constituent tout de même le première cause de cancers chez les jeunes.

Facebook Comments

Vous aimez cet article ?

Written by Roger Calmé

Maître Gims exprime son ras-le-bol à l'égard de ceux qui l'accusent de sorcellerie

Odjala, premier centre commercial en ligne d'Afrique de l'Ouest