in

Au Gabon, l'association "Rondes et Jolies" combat les critères de beauté occidentaux

Alors que les Gabonaises sont de plus en plus influencées par la mode occidentale, l’association “Rondes et jolies” a décidé remettre à l’honneur les courbes. Elle souhaite ainsi redonner confiance aux femmes rondes.

A l’origine de cette association créée il y a trois ans : Guise Larissa Mbounghou, 34 ans, une jeune dame d’1,75 mètre aux formes généreuses. Cette dernière était mince avant de prendre du poids suite à la naissance de son enfant et un problème de santé. Elle a ainsi souhaité réunir différentes femmes qui vivaient cela afin d’aider chacun à assumer ses rondeurs.
L’association organise ainsi de nombreux évènements, dont notamment un défilé de mode qui met en valeur les 253 adhérentes de l’association.  “Nous voulons montrer par ce défilé que la mode n’a pas de taille en fait. Qu’on soit mince, ronde, on a toutes nos places sur les podiums. C’est un peu le message que nous voulons lancer.” explique-t-elle lors d’une interview récente donnée au Deutsche Welle.
A l’occasion de son troisième anniversaire, 8 juillet dernier, l’association a organisé l’évènement Pulp Fashion Day. Une occasion de mettre en avant la beauté des femmes rondes dans le cadre d’un défilé et ce sans tabou : talons aiguilles, robe courte, robe longue près du corps, boléro noir remonté sous les seins, larges colliers colorés.
Le concept est pour le moins novateur dans un pays comme le Gabon où seules les femmes minces sont mises en avant et les femmes rondes souvent stigmatisées.
 
Par C. B.

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

Written by Roger Calmé

L'art surréaliste numérique par Weird Creative

L'Etat Botswanais fournit gratuitement des serviettes hygiéniques aux écolières