Fadily Camara : L’humour s’invite au Festival de Cannes !


L’humoriste Fadily Camara, la touche féminine du Jamel Comedy Club, a monté pour la première fois les marches du Festival de Cannes. Aux côtés de son mari Hakim Jemili, humoriste également, Fadily Camara était belle comme un cœur dans sa robe LIU.JO, heureuse d’expérimenter l’univers glamour du tapis rouge. Le Festival de Cannes est aussi l’occasion pour Fadily Camara de renouer avec son premier amour, le cinéma. Présente à Cannes pour rencontrer des réalisateurs et des directeurs de casting, Fadily Camara a toujours son rêve de petite fille en tête, même si en France l’humoriste tarde à être reconnu pour son talent de comédien. L’année prochaine, nous la reverrons peut être au même endroit, à la plage de la « Quinzaine des réalisateurs », avec cette fois-ci, un rôle à l’affiche du Festival de Cannes. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Vous avez monté les marches pour le film hongrois « Jupiter’s Moon » qui concourt pour la Palme d’Or. C’est votre première fois au Festival de Cannes ?
Oui, j’étais très excitée avant de fouler le Tapis Rouge. C’était une belle expérience, je suis contente de l’avoir fait au moins une fois dans ma vie. Il y a plusieurs étapes dans la vie : la perte de dents de lait, la première rentrée scolaire, l’arrivée des menstruations…et il y a la montée des marches à Cannes. Elle rit.

Parlez-nous de votre mise en beauté ?
Habillée par la styliste Gayanée Pierre, je portais une robe de la marque italienne LIU.JO, une pochette de Floriane Fosso et des talons Whatfor. J’ai été coiffée par Franck Provost.
La robe m’appartient, achetée il y a quelques années, j’attendais l’occasion idéale pour pouvoir la porter.

En tant qu’humoriste, aborde t-on différemment l’exercice du Tapis Rouge ?
J’étais tellement concentrée à ne pas marcher sur ma robe que je n’avais du tout envie de faire rire les gens. A ce moment là, je n’étais pas le centre de l’attention mais je pense qu’avec une belle chute, ça aurait été différent. Je campais plutôt un de mes personnages, celui du mannequin sérieux qui fait la belle sur le tapis rouge. Elle rit.

Quelle chose insolite auriez-vous aimé faire pendant le Festival de Cannes ?
Filmer un moment marrant entre Will Smith et moi. Ou une vidéo avec Jessica Chastaing. Il aurait fallu de toute façon que je filme l’échange, sinon personne ne m’aurait cru. Elle rit.

Et si vous aviez pu échanger quelques mots avec Will Smith, que lui auriez-vous dit ?
Je l’aurais remercié car son parcours est une inspiration pour nous tous. C’est un acteur qui fait rêver, quand on voit toute sa filmographie et sa carrière on se dit que c’est possible, qu’il faut y croire. J’admire cet acteur, il a un grand talent, je l’aurais donc tout simplement remercié de m’avoir inspirée et de la motivation qu’il me donne, encore, aujourd’hui.

Quelle femme célèbre auriez-vous aimé rencontrer ?
Eva Longoria. Je l’aurais serrée dans mes bras, même si elle ne me connaît pas. Elle rit. En plus d’être belle, elle a l’air d’être très sympa. Et puis, elle a des cheveux soyeux. Elle rit.

Quelle est la raison de votre venue ici à Cannes ?
Au départ, c’était pour prendre quelques jours de vacances et accompagner mon mari qui devait tourner des vidéos pendant le Festival. Quand j’ai dit à mon agent de cinéma (AS Talents) que j’allais à Cannes, elle m’a dit que c’était une bonne idée car le Festival est aussi l’occasion de rencontrer des réalisateurs et producteurs de films. J’ai donc eu plusieurs rendez-vous avec des cinéastes dont le réalisateur de films d’animation, Eric Bergeron (« Un montre à Paris », « Gang des requins »).

Pour être humoriste, il faut savoir jouer, camper plusieurs personnages. Et pourtant, en France, rares sont les humoristes qui deviennent comédiens. Pour quelle raison à votre avis ?
Le cinéma français n’a pas pris conscience de la portée artistique des humoristes. Aux Etats-Unis, c’est différent. Il y a beaucoup d’humoristes comme Kevin Hart, Chris Tucker à qui on a fait appel pour des rôles dans des films à succès. En France, on croit à tort, qu’un humoriste ne sait faire que des blagues. C’est la tradition française qui renferme les humoristes et les comédiens dans des cases distinctes.

Quel est le réalisateur avec qui vous aimeriez travailler ?
Mon réalisateur fétiche c’est Peter Jackson (« Le Seigneur des anneaux « ). J’aime tous les genres de films, mais particulièrement les films fantastiques pour l’imaginaire et la créativité que cet univers procure. C’est une autre recherche, approche des personnages qu’on n’a pas forcément vus auparavant.

Pendant le Festival de Cannes, des stars venues du monde entier, sont accueillies par une horde de fans. A votre échelle, quel est votre rapport à la notoriété ?
Je préfère être reconnue pour mon talent qu’être connue. J’espère toujours garder la tête sur les épaules, de toute façon je sais qu’avec la famille et l’entourage que j’ai, ça ne peut pas être autrement. Etre Nicole Kidman ou Eva Longoria, ça ne doit pas être simple tous les jours. Je le vois à mon échelle, il y a des moments où on n’a pas envie de parler ou être prise en photo.

Quelle est votre actualité ?
J’ai un nouveau spectacle que j’ai présenté la première fois le 15 février dernier. Pour l’instant, je joue une fois par mois au Comedy Club pour le rôder (prochaine date le 31 mai). A partir de septembre, je jouerai tous les weekends. Mon nouveau spectacle est un peu plus engagé que le premier : j’aborde des sujets divers comme la politique, l’esclavage mais aussi plus intimes. C’est ma vision sur le monde. Je serai aussi au Marrakech du Rire en juin prochain pour la troupe du Jamel Comedy Club et la scène africaine.

Par Maya Meddeb


Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Les + populaires

close

Ad Blocker Detected!

Advertisements fund this website. Please disable your adblocking software or whitelist our website.
Thank You!

Log in

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Log in

Privacy Policy

Close
of

Processing files…