in

Coronavirus : le savon, infaillible protection

La seule barrière, la seule défense efficace: lavez-vous les mains. Un geste simple qui repose sur un phénomène biologique tout aussi simple. Plongée dans le monde très bien fait des molécules.

La seule barrière, la seule défense efficace : lavez-vous les mains. Un geste simple qui repose sur un phénomène biologique tout aussi simple. Plongée dans le monde très bien fait des molécules.

Pourquoi doit-on se laver les mains ?
Tout simplement parce que nos mains sont en contact permanent avec des objets potentiellement contaminés. La coque d’un téléphone, une poignée de porte, les touches d’un distributeur d’argent, l’argent lui-même : toutes ces surfaces sont susceptibles d’être infectées. Le savon et l’eau sont donc le seul geste qui permet d’éliminer les virions infectieux.

Pour se faire une idée de la nécessité du lavage, on estime 3000 contacts journaliers entre la main et le visage. Donc entre les virions et les muqueuses qui leur permettent de pénétrer dans l’organisme.

Comment le savon détruit-il le virus ?
Disons simplement que le virus est une balle de tennis, un million de fois plus petite, qui se compose d’une membrane lipidique (matière grasse) et de protéine. A l’intérieur se trouve une macromolécule, le génome (ARN), le « disque dur » du virus.

Les molécules du savon sont composées d’une partie qui aime l’eau et d’une autre qui aime les corps gras. La première (hydrophobe) s’accrocher à la membrane. Comme un harpon. Il s’exerce alors un phénomène de levier. L’enveloppe grasse est attirée par la partie aqueuse du savon. La membrane se déchire, le code du virus est détruit et emporté par l’eau de rinçage. Simple et définitif. En somme, c’est similaire à ce qui se passe quand la graisse est dissoute par l’eau savonneuse.

Une fois que l’ARN n’est plus protégé, il est anéanti par les agents du savon (tensioactifs). Ces derniers agissent de la même façon que pour la membrane. L’ARN étant composé de groupements hydrophobes attirés par les corps gras. Au final, les tensioactifs démontent les briques de l’ARN.

Pourquoi le savon et le gel ?
C’est magique la chimie. Pour le gel hydro-alcoolique, l’efficacité vient du fait que les molécules d’alcool contenues vont dénaturer certaines protéines de l’enveloppe virale. Le virus devient incapable de pénétrer une autre cellule.

A lire aussi : https://www.amina-mag.com/coronavirus-le-president-congolais-juge-urgent-de-produire-la-chloroquine-en-quantite-industrielle/

Mais attention ! Le gel n’est pas efficace sur des mains sales. L’alcool est désactivé par la présence des matières grasses présentes en trop grande quantité sur la peau. Les consignes de l’OMS préconisent donc un lavage des mains au savon et à l’eau à la maison, puis l’utilisation du gel hydro-alcoolique lors de nos déplacements. Et cela le plus souvent possible.

Est-ce que le liquide vaisselle est actif ?
Oui. Aucun doute à ce sujet, il agit de la même façon que le savon. Seulement son pH ne convient pas à la peau. Il a tendance à la fragiliser. Les irritations peuvent alors s’avérer un terrain propice à la prolifération des bactéries. Disons donc que le liquide vaisselle peut s’utiliser de façon exceptionnelle.

Au Burkina Faso, sur les marchés, des sensibilisations au lavages de mains. (photo Ong « Sauve ma patrie »)

Bons et mauvais savons ?
Les savons sont tous efficaces, avec ou sans lavande ! La recette est toujours la même. Il s’agit d’huiles ou de graisses animales, mélangées à de la soude. On fait bouillir, puis on rajoute du sel. Le savon qui se forme remonte alors à la surface. Il est récupéré, purifié, mis en bloc et séché. Le reste ? La lavande, le citron, la violette… Parfums et colorants, peu efficaces contre le coronavirus, mais tellement plus chics.

Mira Wangara
Photo DR

A lire aussi : https://www.amina-mag.com/coronavirus-tunisie-lusine-se-confine-au-travail/

Facebook Comments

Vous aimez cet article ?

0 points
Upvote Downvote

Coronavirus: les chiffres du 29 mars 2020

CORONAVIRUS AFRIQUE

Quels sont les pays impactés en Afrique par le Covid-19 ?