in ,

Aurlus Mabébé : la mort du roi

Le roi du Soukouss est mort. La nouvelle est tombée sur les réseaux sociaux hier, en milieu de journée.

Mon papa est mort ce matin du coronavirus… Merci d’honorer sa mémoire. C’est une grande légende du Soukouss que le peuple congolais perd aujourd’hui. Je suis inconsolable et effondrée. ” Sa fille, Liza Monet a reçu immédiatement de nombreux messages de soutien, qu’il s’agisse du Congo Brazzaville et des Antilles, où le musicien avait de fortes attaches.

Aurlus Mabébé avait créé en 1986, avec Diblo Dibala et Mav Cacharel, le groupe Loketo. On peut dire que sa formation a été de celles qui ont permis à cette musique africaine de voyager. Sa popularité sera considérable, notamment dans les Antilles. Avec le soutien de Michel Nicole, l’un des organisateurs de l’époque, il n’a cessé de se produire sur les scènes de l’Outremer, Martinique et Guadeloupe ou de Guyane. Plus de 10 millions d’albums seront vendus. Ils avaient pour titres : “Embargo”, “Asta De”,”Loketo”, , “Betty”, Zebola”, “Ebouka”, “Sans frontières”, “Femme ivoirienne”,“Vacances aux Antilles”…

» LIRE AUSSI – https://www.amina-mag.com/coronavirus-les-chiffres-afrique/

Durement éprouvé par la maladie, le « roi des sapeurs » luttait depuis dix ans contre une tumeur à la gorge. En 2005, il avait été victime aussi d’un accident cérébral. Transféré d’urgence dans une maison médicalisée, le chanteur congolais, très affaibli, n’aura pas résisté au coronavirus.

RC
Photo DR

Facebook Comments Box

Vous aimez cet article ?

-1 points
Upvote Downvote

Written by Roger Calmé

K-Tino implore le pardon de la communauté bamiléké

Coronavirus : pensez à ceux qui vous entourent !