Za’atari, Garnier s’imprègne de la situation de 80 000 réfugiés

L’un des plus grands camps de refugiés du monde, Za’atari, en Jordanie, compte une population de 80 000 réfugiés dont 40 000 enfants. Le 20 juin dernier, à l’occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, il a été visité par Garnier. En partenariat avec Unicef, ils ont sensibilisé sur la situation « difficile » des enfants de réfugiés syriens.

En 2018, renseigne le communiqué parvenu à la rédaction de Amina,  Garnier a augmenté son don annuel à 1 878 000 € pour aider les enfants en situation difficile. « Le soutien pourrait aider à créer des centres Makani chaque fois qu’une urgence se produit dans le monde, permettre à l’Unicef de fournir à 845 000 enfants réfugiés, un endroit où courir, chanter, jouer, apprendre et guérir, y compris la  livraison de kits d’urgence contenant du matériel éducatif, récréatif et d’hygiène…», écrit la cellule ce communication.

Fournir de l’eau potable à près de 100 000

Selon elle, le soutien de Garnier peut aider l’Unicef à fournir à 22 772 enfants l’accès à une éducation de « qualité » ou à près de 100 000 personnes à avoir de l’eau potable. L’année dernière, informe-t-on, Garnier a contribué à hauteur de 1 200 000 euros au soutien humanitaire global de l’Unicef. Il aussi a aidé « plusieurs milliers » d’enfants et leurs familles en Jordanie, au Yémen et au Bangladesh par des actions spécifiques.

Après sept années de conflit, les enfants syriens sont confrontés à la crise humanitaire « la plus difficile au monde ». Celle des réfugiés syriens demeure « la plus grande » depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Les pays voisins de la République Arabe Syrienne  accueillent plus de 5,5 millions de réfugiés syriens enregistrés, dont plus de 2,2 millions d’enfants, remarque la note.

Pape Nouha SOUANE

Les + populaires