Wafrica ou la jonction de la mode africaine au kimono traditionnel japonais

Screen shot 2011-09-23 at 21.16.20

Le Japon et le continent africain représentent deux mondes géographiquement et culturellement distincts. Pourtant, l’esthétique de ces deux mondes se retrouve habilement réunie dans la collection de kimono proposée par la marque Wafrica.

Wafrica-5

Le Japon et le continent africain sont deux mondes distincts géographiquement parlant. Mais l’esthétique des deux cultures est habilement unie dans la collection de kimono de Wafrica. Ce brassage des cultures est une idée originale de Serge Mouangue, camerounais, et de Kururi, confectionneur japonais de kimonos traditionnels. Ce duo utilise les pagnes et les tissus avec des motifs proprement africains, provenant principalement du Sénégal et du Nigéria, pour la confection de kimonos traditionnels japonais.

Pour Serge Mouangue, Wafrica n’est un projet de mode, ni une entreprise commerciale. Le traditionnel kimono japonais a depuis longtemps laissé la place aux vêtements occidentaux. Aujourd’hui, moins d’une femme japonaise sur dix adopte quotidiennement le port du kimono.

Wafrica-3

A cela, Serge Mouangue explique sur le site de Wafrica : « En réponse à l’argument selon lequel la mondialisation peut nous voler notre identité culturelle, une conversation entre deux identités anciennes, fortes et sophistiquées : le Japon et l’Afrique. La conversation porte sur la beauté des tissus de nos histoires réunies. Wafrica sollicite de l’espoir et embrasse les possibilités mises à disposition lorsque les trésors uniques apportés par chacun de nous sont juxtaposés à former une nouvelle conscience internationale éclairée. »

Auzouhat Gnaoré

Les + populaires