Tunisie : des pêcheurs vend debout contre des racistes

Tunisian fishermen hang banners as they gather on August 6, 2017 in the port of Zarzis in southeastern Tunisia to protest against a possible berthing of the C-Star vessel, hired by far-right activists from a group which calls itself "Generation Identity" to prevent would-be migrants from reaching Europe.
On August 4, the Tunisian Forum for Economic and Social Rights (FTDES) said it was opposed to the C-Star "docking in Tunisian ports" and called on the government not to cooperate with its racist and dangerous members". / AFP PHOTO / FATHI NASRI

C’est une première, des pêcheurs et marins tunisiens ont réussi à empêcher l’accostage d’un navire de militants d’extrême droite.

« No racists », écrit en rouge, c’est le slogan scandé par les pêcheurs tunisiens regroupés que l’on peut lire sur la pancarte qu’ils agitent au large des côtes tunisienne dans le port de Zarzis, dans le sud-est du pays. .Le groupe d’extrême-droite Génération identitaire mène depuis quelques mois une campagne contre les migrants et les réfugiés et a décidé de se rendre en mer Méditarannée pour mener par eux-même la chasse aux migrants et aux réfugiés.

Génération identitaire : un groupuscule raciste

Génération identitaire est un groupe d’extrême droite qui au début du mois de mai a décidé de mener une opération baptisée Defend Europe, officiellement, le groupe prétend à travers cette campagne « confronter les ONG actives en mer Méditerranée pour soi-disant y sauver des « migrants ». » Selon eux, les ONG seraient à l’origine d’une Europe multi ethnique et multi culturelle. Génération identitaire a décidé de louer un bateau le Cstar afin d’accoster sur les côtes tunisienne pour empêcher le sauvetage des migrants. Les militants d’extrême-droite revendiquent à travers leurs campagnes une Europe. Le 7 juillet, ce groupe qui réunit des identitaires français, allemands, autrichiens et italiens a d’abord mis le cap sur le Djibouti. Après un accostage en Sicile, c’est en Egypte dans le canal de Suez, que les autorités égyptiennes ont interrogés leur voyage. Le navire a pu repartir et a décidé de cibler la Tunisie.

Victoire pour les pêcheurs tunisiens mobilisés

Depuis dimanche 6 août, les pêcheurs tunisiens n’ont pas décoléré. Armés de banderoles, ils se sont mobiliser pour empêcher aux militants d’extrême droite d’accoster au port de Zarzis. Leur slogan est clair « Non aux racistes », une mobilisation qui a permis de chasser le navire. Comme on pouvait le lire sur les réseaux sociaux « le navire anti migrants des identitaires européens vient d’être chassé de Tunisie, il lui a été impossible de se ravitailler sur nos ports. C’est une grande victoire pour toutes celles et ceux qui se sont mobilisé-e-s en Tunisie et ailleurs et que nous remercions vivement pour leur aide » De nombreuses ONG à l’instar de Hope not hâte avait dénoncé les actions du Groupe identitaire. Quelle sera la prochaine destination du Cstar?

Karine Oriot

Les + populaires