Trop noire pour être française

Le 12 mai dernier, Isabelle Boni-Claverie a présenté en avant première, son documentaire « Trop noire pour être française » au Cinéma Gaumont- Capucines. Un documentaire inédit qui sera diffusé le 3 juillet prochain sur Arte à 23h. La réalisatrice y raconte son parcours d’intégration en France et met en lumière  les discriminations dont elle est a été victime. Une réflexion sur la place et la reconnaissance des français noirs dans notre société. 

Dans son documentaire, Isabelle part du postulat selon lequel quelque soit son statut social, son niveau d’études en France, on est victime d’un racisme latent qui a peu à peu envahit l’inconscient collectif. Pour le démontrer, la réalisatrice nous plonge dans sa vie.

Le déclic? 

Le déclic a lieu en 2010, lorsqu’elle entend  les propos racistes de Jean-Paul Guerlain au JT de France 2. Ainsi, Isabelle organise plusieurs manifestations sur les Champs-Élysées afin d’obtenir une série de mesures en faveur de la diversité. Il faut alors se rendre à l’évidence, le constat est décevant, Comment se fait-il qu’ aujourd’hui, en France, on en soit encore là ?

Tu sais que tu es noir (e) quand…

Pour étayer son documentaire, la réalisatrice fait intervenir Pap Ndiaye, Achille Ndembe et Eric Tassin. De temps en temps, sur une pointe d’humour, la scénariste répertorie des poncifs comme Tu sais quand que tu es noir(e) quand... et fait intervenir plusieurs personnes qui décrivent des scènes de racisme. Le manque de diversité est également pointée dans les écoles et administrations…Dans son documentaire, Isabelle dévoile également une partie de sa vie. Elle, qui a grandi dans un milieu bourgeois, se retrouve confrontée à des difficultés d’intégration. A travers, l’histoire de ses grands parents, un couple mixte qui s’est rencontré dans les années 30, elle poursuit la réflexion à travers la mixité ds cultures.

Une mobilisation qui doit continuer

A la fin du documentaire, la scénariste a demandé à tous les téléspectateurs dans la salle de signer la pétition #Trop noir pour être français, lancée sur les réseaux sociaux .

A propos d’Isabelle Boni-Claverie

Isabelle est scénariste et réalisatrice.Après des études de Lettres Modernes à la Sorbonne et d’Histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre, elle obtient son diplôme de scénariste à la Fémis. Entre 2005 et 2006, elle travaille régulièrement aux Etats-Unis où l’acteur et producteur Danny Glover lui a demandé d’adapter pour le cinéma le roman de Valérie Tong CuongOù je suis (éd. Grasset) qui devientHeart of blacknessElle a co-écrit le télefilm de Haroun Mahamat-SalehSexe, Gombo et beurre salé, une comédie avec Aïssa Maïga, Diouc Koma et Mata Gabin, diffusée surARTE en  2007. En 2008 et 2009 elle est co-auteure et directrice de collection de la série quotidienne Seconde Chance pour TF1, première série française à être sélectionnée aux Grammy Awards. Elle a réalisé trois documentaires courts :

– La Coiffeuse de la rue Pétion (1999) ou l’intégration vue à travers un salon de coiffure afro.
– Gary Cooper, l’Image et… le vent (2000), une commande du Centre de Cultures Contemporaines de Barcelone pour accompagner l’exposition « Afriques, l’artiste et la ville ».
– Documenta Opening Night (2002), une pastille de 3 min sur la Documenta de Kassel, diffusée sur ARTE.

Trop noire pour être française, diffusion le 3 juillet sur Arte

@karine_oriot

 

 

 

Les + populaires