En Somalie, les femmes s’engagent dans la police pour faire régner la paix

Somali_Women-Police
Les femmes sont de plus en plus nombreuses à rejoindre la police ou l’armée en Afrique. Et la Somalie ne fait pas exception. Aujourd’hui, elles représentent 10% des effectifs. Elles combattent au quotidien les idéologies extrémistes et participent avec conviction à l’apaisement de leur pays.

Etre policier à Mogadiscio n’est pas un exercice évident quand on sait que la ville est bien souvent la cible d’attentats des militants islamistes Shebab. Pourtant, les femmes sont de plus en plus nombreuses à avoir décidé d’affronter le danger du terrorisme et surtout de rendre service à leur pays. En témoignent les propos de Said Mohammud, policière, recueillis par la BBC : « J’ai été touchée par un mortier. Mon mari est mort sur place et j’ai été blessée. Mais je n’ai pas abandonné. Je suis heureuse de servir et de mourir pour mon pays ».

Dans un pays où la femme n’est pas toujours perçue comme l’égale de l’homme, on peut dire que c’est un changement de moeurs qui commence à s’opérer. Parallèlement à une féminisation encore timide mais existante du gouvernement, une unité de genre de la police somalienne a été créée, il y a deux ans, afin d’offrir à la gente féminine la possibilité de participer à la sécurité et à la reconstruction de son pays. Celle-ci permet aussi de combattre les violences domestiques, dossiers que la police traite de plus en plus fréquemment.

Ces femmes font régulièrement face à des pressions et à des menaces. Pourtant, elles poursuivent leurs combats considérant qu’elles sont la colonne vertébrale de la société somalienne. En effet, on considère bien souvent que la femme a de vraies compétences e en matière relationnelle et dans le règlement des conflits par la paix. Des qualités essentielles dans un pays qui fait face depuis de nombreuses années à la violence.

 

Par C.B

Les + populaires