Sierra Leone : après les inondations, quelle reconstruction?

Sierra Leone Medium corporation picture

 

Seules quelques heures ont suffi aux inondations pour faire de Freetown un cimetière. Près de 500 personnes ont été emportées par les pluies diluviennes. La reconstruction prendra des années et coûtera des dizaines de milliards de leone (la monnaie locale). Comment s’organise l’Etat pour reconstruire Freetown? 

 

Les dégâts

En Sierra Leone, il pleut six fois par an, c’est le pays qui subit le plus fort taux de précipitations en Afrique. Assez régulièrement, le pays subit des averses meurtrières. Selon les dernières estimations, les précipitations tombées dans la nuit du 13 au 14 août ont causé la mort de 500 personnes. Une des inondations les plus meurtrières que la Sierra Leone ait connu. Un bilan qui est pour l’instant provisoire. Sur le plan matériel, L’UNOSAT (le programme de technologie rattaché aux Nations Unies) a quant à lui identifié 349 structures et 1,3 km de routes endommagées. Beaucoup de personnes ont perdu leur maisons emportées par les pluies. Pour rappel en 2015, à Freetown, des inondations avaient fait 10 morts et des milliers de sans-abris.

Appel à l’aide du président Ernest Bai Korom

Aux lendemains, des inondations meurtrières, le président Ernest Bai Korom, avait lancé un appel à l’aide internationale. Un appel  renouvelé par le porte parole de la présidence, quelques jours plus tard. Entendu par la communauté humanitaire, celle-ci s’est mobilisée pour répondre à cet appel. Ainsi plusieurs Organisations Non Gouvernementales, membres notamment de Coordination SUD sont sur le terrain, Action contre la faim, Care, Handicap International, Plan International. La Croix Rouge est également sur place. Des stars comme la chanteuse américaine Rihanna ont fait fait des dons.

Quelle reconstruction après des inondations?

Comme le Japon ou la Thailande après les passages des Tsunami, La Sierra-Leone va devoir panser ses plaies et se reconstruire. Mais avant, plusieurs crises sont à craindre, la faim, la malnutrition, des problèmes de santé…Le gouvernement devra  reloger les sinistrés. Aucune estimation chiffrée définitive n’a été donnée à ce jour par le gouvernement. La reconstruction de la capitale s’annonce longue et douloureuse. 

 

@karine_oriot

Les + populaires