Secrétariat général de l’OIF : Des responsables de l’UA approuvent la candidature de la Rwandaise Louise Mushikiwabo

A Nouakchott, en Mauritanie, elle entre en campagne pour l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). L’actuelle ministre rwandaise des Affaires étrangères a profité du 31e sommet de l’Union africaine (UA), qui a pris fin lundi 2 juillet, pour lancer sa campagne pour la tête de l’OIF.

Louise Mushikiwabo a déjà remporté l’adhésion d’une « grande partie » des Etats africains. (…) Les ministres des Affaires étrangères ont (…) tranché sur la question de sa candidature. « Louise Mushikiwabo a fait l’unanimité et devrait d’ailleurs être la seule candidate du continent. (…)», rapporte RFI.

Une ministre « efficace »

« Elle est efficace, et a fait un excellent travail comme ministre », commente un participant. « Jusque-là, on a eu des anciens chefs qui s’adressaient à leurs pairs. Avec leur posture de président, leur parole avait un certain poids », explique un diplomate. « Contrairement à ces personnalités comme Abdou Diouf, Louise Mushikiwabo reste une ministre ».

Pour les responsables africains, la langue ne doit pas un obstacle pour son élection. « L’anglais n’est pas un problème. Elle parle parfaitement le français et le Rwanda était un pays francophone dans un passé récent. Le Rwanda a déjà fait un pas vers la Francophonie. C’est déjà la France qui l’a adoubée », assure un diplomate, au micro de cette radio, dans les couloirs en marge du sommet de l’UA.

Le premier mandat de Michaëlle Jean au secrétariat général de l’OIF arrive à son terme en octobre prochain.

@souanepape

Les + populaires