Le Rwanda accueille les migrants africains victimes d’abus et d’esclavage en Libye

95588854_libyamigrants

Le récent reportage de CNN montrant une vente aux enchères d’hommes noirs en Libye a créé une véritable onde de choc chez les Africains et sa diaspora. Cette scène aussi révoltante et humiliante n’a pas manqué de rappeler les heures les plus sombres de l’histoire du continent Africain. Ces hommes, ces femmes et ces enfants se sont engagés dans ce périple dangereux vers l’Europe n’ont d’autres choix que de rebrousser chemin. Le Rwanda est l’un des pays qui a décidé de leur offrir un accueil.

La Libye est la dernière étape du long voyage qu’entreprennent les clandestins africains vers l’Europe. L’Organisation Internationale pour les Migrants estime entre sept cent mille et un million, le nombre de migrants bloqués en Libye. Des centaines de milliers d’entre eux meurent lors de la périlleuse traversée ou finissent tout simplement vendus en tant qu’esclaves.

C’est par la voix de son ministère des Affaires étrangères que l’Etat rwandais a annoncé par communiqué la semaine dernière cette décision :  « Le Rwanda, comme le reste du monde, a été horrifié par les images de la tragédie qui se déroule actuellement en Libye, où des hommes, des femmes et des enfants africains en route vers l’exil ont été détenus et transformés en esclaves. Avec notre propre histoire, nous ne pouvons pas rester silencieux quand des êtres humains sont maltraités et mis aux enchères comme du bétail. Le gouvernement et le peuple rwandais sont solidaires de nos frères et sœurs africains toujours détenus en captivité. Le Rwanda n’est peut-être pas en mesure d’accueillir tout le monde mais notre porte est grande ouverte. Nous sommes prêts à travailler en étroite collaboration avec l’Union africaine, le secteur privé, ainsi que d’autres amis et partenaires pour veiller à ce que nous puissions offrir un minimum de confort à ceux qui en ont besoin. « 

Auzouhat Gnaoré

Les + populaires