Rokhaya Diallo

IMMIGRATION-DIVERSITE-MINORITE-INVISIBLES

TF1 et Labcom sont à l’initiative de #LABCOMWOMEN, les trophées de la communication digitale au féminin. Ils récompensent des femmes leaders d’opinion qui sont actives sur les réseaux sociaux et qui interviennent souvent dans leur domaine d’activité, qu’elles soient dirigeantes, directrices de communication ou encore entrepreneuse. Rokhaya Diallo est la gagnante de cette première édition. Rokhaya Diallo est auteure et réalisatrice. Très présente sur les réseaux sociaux, elle est chroniqueuse sur Canal + et RTL. Elle a également animé et co-réalisé le magazine documentaire « Égaux mais pas trop » sur LCP. Auteure de plusieurs ouvrages, elle est membre du conseil d’administration d’ENAR (Réseau européen contre le racisme) et a récemment réalisé un documentaire intitulé « Les réseaux de la haine » qui tente de comprendre les leviers de la violence qui s’exprime parfois sur les réseaux sociaux. On ne  présente plus la militante mais elle a bien voulu nous parler d’elle :

« Je suis née à Paris en 1978. D’abord impliquée dans la vie locale (j’ai présidé le Conseil Local de la Jeunesse de La Courneuve tout en militant parallèlement au sein de l’association anti-sexiste Mix-Cité et auprès de l’organisation altermondialiste ATTAC), c’est tout naturellement, grâce aux différentes rencontres sur mon chemin que j’ai eu l’idée de réunir quelques personnes autour d’un projet: “Les Indivisibles”.

Née en 2007, l’objectif de l’association est de déconstruire, notamment grâce à l’humour, les préjugés ethno-raciaux. Le collectif décerne par ailleurs chaque année les Y’A Bon Awards aux “meilleures” phrases racistes prononcées par des personnalités publiques.
Je suis aujourd’hui vice-présidente des Indivisibles et je participe à des conférences dans toute la France et à l’étranger pour intervenir sur différents thèmes (le féminisme, l’anti-racisme…) Ayant fait des études de droit avant de me lancer dans la production de dessins animés, je n’avais pas imaginé passer devant la caméra! C’est un peu par hasard et à ma grande surprise, que je suis devenue chroniqueuse. On peut me voir présentatrice de chroniques dans « La Matinale » de Canal +, éditorialiste sur i>télé et polémiste sur RTL. Depuis 2011, j’anime « Fresh Culture » sur le Mouv’. Je suis parfois invitée comme pour participer à des débats dans des émissions telles que “Ce soir ou jamais” ou “Salut les terriens”. J’ai co-écrit en 2010 « l’Appel pour une République multiculturelle et postraciale » (Respect Magazines éditions)  avec quatre autres personnalités: François Durpaire, Marc Cheb Sun, Lilian Thuram, et Pascal Blanchard. Mon premier essai “Racisme: Mode d’emploi” a été publié en mars 2011 aux éditions Larousse.

Il traite en grande partie du racisme ordinaire, celui qui est vécu au quotidien par un grand nombre de Français. Afin de le rendre accessible aux jeunes, je me suis appuyée sur des références variées: si je puise dans la philosophie (Fanon, Sartre…) je ne me prive pas de références télévisuelles et cinématographiques…

Internet est pour moi un puissant porte-voix et un réel outil démocratique. La générosité dont on parle aujourd’hui n’est vraiment pas la mienne. Elle est celle de tous les gens qui,quotidiennement viennent sur les réseaux sociaux, me témoignent leur soutien, relaient les campagnes dans lesquelles je m’implique. Aujourd’hui je me fais leur porte-voix et je les remercie. C’est vraiment un prix collectif que je dédie à mes 23 000 followers » a déclaré Rokhaya Diallo à l’issue de la remise de son trophée.

Par Charlotte Seck

Les + populaires