Pour Tatiana Rojo, la Journée des femmes évoque le combat

Mise à l’honneur en couverture du Magazine Amina de mars pour sa création à succès « Amoutati La dame de fer », véritable hommage à sa mère, Tatiana Rojo ne manque pas de qualités. Comédienne talentueuse qui s’est fait connaître au grand écran avec le film Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu, elle est également chroniqueuse dans l’émission Plus d’Afrique, et resplendit d’énergie, de force et de bonne humeur. Elle nous décrit avec émotion ce que représente pour elle La Journée des Femmes.

Qu’est-ce que représente la journée de la femme pour vous ?

Une journée qui m’émeut où se mêlent fierté, tristesse et victoire. La tristesse, car tant de femmes qui ont lutté en politique  activement aussi bien dans le domaine de l’environnement que celui des droits des femmes pour notre société  ont disparu.  Je pense à ces héroïnes : Wangari Muta Maathai, Séry Marie Koré, Myriam Makeba, etc. Certains grands hommes comme Thomas Sankaré avais cité en parlant de la femme   » Le  vaste berceau créateur de l’humanité  »

Ce n’est pas une journée limitée  juste à la beauté et à la plastique de la femme, mais une journée de lutte constante dans cette société.

Qu’est-ce qu’être une femme aujourd’hui ?

Qui réussit à jongler entre sa vie professionnelle et sa vie de famille. Une femme spirituelle,  c’est à dire drôle et remplie de foi sur l’avenir !

A quelle femme souhaitez-vous rendre hommage en ce jour du 8 mars ? Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle vous a apporté ?

A ma maman, mon héroïne de toujours, disparue aujourd’hui, qui a su élever ses  6 enfants toute seule d’un bras de fer et pour laquelle j’ai choisi de monter sur scène à Paris et partout dans le monde  !

Les + populaires