Pour sa deuxième saison, Dear White People tranche dans le vif

Après une première saison couronnée de succès, Dear White People rempile pour une seconde saison sur la plateforme américaine Netflix. Disponible depuis le 4 mai, cette deuxième saison tient pour ainsi dire ses promesses.

Basé sur le film du même titre de Justin Simien, sorti en 2014, Dear White People suit un groupe d’étudiants noirs de l’université d’Ivy League à prédominance blanche. La série relate les tensions raciales, à la fois subtiles et profondes, qui y ont cours.

A travers une émission de radio estudiantine, Sam White, interprétée par Logan Browning, dénonce les tensions raciales, les « maladresses » se produisant sur le campus. Tout comme dans la première saison, la seconde s’attaque sans ombrage aux micro-agressions raciales, la brutalité policière, l’utilisation du mot « nègre » et du colorisme entre autres, non sans une bonne dose d’humour.

Si les personnages principaux demeurent les mêmes, il est judicieux d’espérer plus de consistance de la part de personnages secondaires très intéressants comme Rashid Bakr (Jeremy Tardy), l’étudiant kényan et Joelle Brooks (Ashley Blaine Featherson), la meilleure amie de Sam.

Auzouhat Gnaoré

 

Les + populaires