Portrait – McDella Cooper, seule femme en course à la Présidence du Libéria

macdellacooper-mc
L’élection présidentielle du Liberia approche à grand pas. Parmi les vingt candidats, MacDella Cooper est la seule femme. Même si elle est nouvelle en politique, cette ancienne réfugiée et mannequin est une personnalité influente dans son pays. Elle est également largement soutenue par la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, qui a informé qu’elle ferait campagne pour toutes les femmes candidates. Surnommée « Liberia’s Angel », elle est notamment à la tête d’une organisation caritative depuis 2003, la Fondation MacDella Cooper, qui oeuvre en faveur des femmes, des enfants et de l’éducation. Portrait.
Du statut de réfugiée au mannequinat

Model-Macdella-Cooper-1024x683

Née au Libéria en 1977, MacDella Cooper doit fuir son pays avec sa famille lors de la première guerre civile. Elle passe une partie de son enfance et son adolescence en Côte d’Ivoire, puis elle obtient le statut de réfugié aux Etats Unis en 1993. Elle grandit dans un ghetto du New Jersey et suit des études de communication, . Elle poursuit ensuite une carrière de mannequin via laquelle elle devint très vite célèbre. Ce métier lui a permis de voyager à travers le monde et notamment à Paris, à Milan ou à New York. Elle a notamment travaillé pour des marques de renom comme Ralph Lauren et Jones Apparel et est apparue dans de fameux magazines tels que Glamour ou Marie Claire.

La McDella Cooper Foundation 

MacDella a

Elle décide de mettre sa notoriété au service de son pays et lance en 2003 la McDella Cooper Foundation. Son but : faciliter l’accès à la santé et à l’éducation pour les orphelins et promouvoir l’autonomisation des jeunes filles. Très active, la fondation a également largement fait campagne lors de l’épisode Ebola vécu au Liberia. Aujourd’hui, ce sont plus de deux cents enfants qui ont bénéficié de sa bourse et de son système académique.

La seule femme candidate à la Présidence

r9

Surnommée la Liberia’s Angel, elle annonce sa candidature à la présidence en octobre 2016 sous l’Union Of Liberian Democrats. Nouvelle en politique, elle a décidé de poursuivre dans sa lancée et ainsi d’aider son pays, cette fois via la politique.

“Ma décision d’entrer dans la course à la présidentielle repose sur l’espoir et la réforme. En tant qu’ancienne réfugiée, je témoigne que l’éducation demeure le meilleur moyen d’atteindre l’espoir et la réforme. », écrit-elle sur son site de campagne.  Et d’ajouter « Lorsqu’elle est utilisée de façon constructive, l’éducation peut transformer n’importe qui en quelqu’un.

Son programme repose sur cin points : l’éducation gratuite, la couverture médicale universelle, la décentralisation, la couverture électrique nationale et la propriété foncière.

Largement soutenue par la Présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, qui a décidé de faire campagne pour les femmes, c’est le 10 octobre qu’on aura droit au verdict.

Par Céline Bernath

 

Les + populaires