Portrait de Peace Hyde, la journaliste d’Afrique anglophone en plein ascension

17190350_1124166011025273_6404272134602554690_n
A 31 ans, Peace Hyde est devenue une vraie star de la télévision en Afrique anglophone. Cette professeur de sciences est rentrée au Ghana il y a trois ans afin d’y réaliser son rêve. Et c’est une réussite ! Depuis mai 2016, elle anime une émission au concept unique sur  la chaîne Forbes Africa : « My Worst Day ». Son succès se poursuit avec un autre programme mettant à l’honneur le leadership féminin. Entrepreneur dans l’âme, elle est également à l’origine d’une ONG qui favorise l’éducation des jeunes.
Des sciences au divertissement

Native de Londres, d’origine ghanéenne, Peace Hyde débuta sa carrière comme professeure de physique, chimie et biologie. A 28 ans, elle décide de réaliser son rêve d’enfance et de se lancer dans l’univers du divertissement. Pour ce faire, elle rentre dans son pays d’origine et s’installe à Accra,  en 2014. Un an plus tard, elle décroche un rôle dans une série télévisée, avant de devenir correspondante de Forbes Africa en Afrique de l’Ouest dès 2016. Elle connut alors très vite un succès flamboyant.

bddd9f51301fda532205bbb60fb235da

« My Worst Day », un concept inédit qu’elle anime avec succès

Lancé en mai 2016 sur Forbes Africa, « My Worst Day » est un concept d’émission inédit que Peace Hyde anime avec une main de fer. Elle y interview les plus grands entrepreneurs du continent auxquels elle demande quel a été le pire jour de leur carrière. Diffusée dans seize pays africains, la journaliste met en exergue les aspects plus obscurs d’hommes d’affaires d’envergure.

« Against The Odds » une nouvelle émission sur le leadership féminin

18194766_1173464936095380_6685126854455503740_n

Le 28 Avril, un nouveau programme produit par Forbes Africa a été lancé sur CNBC Africa, « Against The Odds ». Cette émission animée par Peace Hyde qui sera diffusée durant 12 semaines met à l’honneur des femmes africaines ayant eu du succès dans la sphère économique, notamment des chefs d’entreprises. Il s’intéresse à leur parcours et leur donne la parole. Il vise par ailleurs à inspirer les jeunes africaines en les incitant à prendre des risques, à entreprendre, à franchir difficultés et barrières, en prenant exemple sur leurs aînées.

Un combat en faveur de l’éducation

En parallèle de ses émissions, Peace Hyde a fondé « Aim Higher Africa », une ONG ghanéenne spécialisée dans l’éducation. S’aidant de son expérience d’enseignante et de son esprit entrepreneurial, elle souhaite mettre fin au chômage des jeunes via des solutions innovantes, en utilisant en particulier les nouvelles technologies d’information et de communication. En trois ans, l’ONG a aidé plus de 2 000 « youngpreneurs » (contraction de « jeunes » et « entrepreneurs ») à trouver un emploi à travers le continent.

 

Par Céline Bernath

Les + populaires