Naomi Campbell plaide pour une édition africaine du magazine VOGUE

Depuis plusieurs années, Naomi Campbell, top model noir de renommée internationale, utilise son statut pour qu’il y ait encore et toujours plus de diversité dans le milieu très fermé de la mode. Après son combat pour l’emploi de plus de mannequins de couleurs,  Naomi Campbell exhorte aujourd’hui la compagnie Condé Nast à éditer une version africaine du magazine VOGUE.

L’industrie de la mode africaine est en plein essor, aussi bien sur le continent qu’au-delà des océans. Le wax s’est mondialement démocratisé, les designers africains font craquer des célébrités puissantes telles que Beyoncé, Michelle Obama, Lupita Nyongo’o, les mannequins africains envahissent les podiums lors des défilés. Toutefois, en matière de médiatisation, la mode africaine peut être perçue comme une laissée pour compte. A ce jour  aucun magazine ne lui est  spécifiquement et exclusivement consacré. Un magazine de mode authentiquement africain, avec des collaborateurs africains, racontant la mode africaine. Un manque qui n’a pas échappé à Naomi Campbell, qui pour la première fois participait à une fashion week africaine la semaine dernière, à Lagos plus précisément.

Il existe exactement vingt-sept éditions internationales du magazine VOGUE, dont la dernière en date est  destinée au Moyen Orient et au monde arabe, VOGUE Arabia.  VOGUE est l’épine dorsale de l’industrie de la mode internationale. VOGUE est considérée comme la bible de la mode, faisant et défaisant les carrières dans ce milieu. Une telle plateforme médiatique permettrait un essor fracassant de la mode africaine, grâce à la mise en valeur de la créativité et du savoir-faire africain. A ce propos, Naomi Campbell déclare : « L’Afrique n’a jamais eu l’occasion d’être réellement représentée, pourtant ses matériaux, ses tissus et son savoir-faire  sont acceptés sur la plate-forme mondiale… ça ne devrait pas être ainsi. »

Espérons que la voix de Miss Campbell, devenue rédactrice adjointe du VOGUE British, portera pour que l’Afrique ait aussi sa bible de la mode, contée par des authentiques africains.

Auzouhat Gnaoré

Les + populaires