Au Mozambique, une université interdit les jupes courtes, les dreadlocks et les jeans déchirés

img
Désormais, pour avoir accès  à Unizambeze, une université située dans le nord du Mozambique, les étudiants, mais aussi les enseignants, devront porter des tenues correctes. En effet, les habits « indécents » sont désormais bannis. Finis les minijupes, les tissus transparents, les jeans déchirés. les slims, les sandales ou les dreadlocks !

L’université Unizambe située au nord du Mozambique a décidé de sévir. Elle exige que chaque personne qui s’y trouve porte des tenues correctes et cela concerne tout le monde : hommes, femmes, étudiants, enseignants et employés. Une mesure stricte qui a pris effet dès le 3 avril dernier.

Dans un avis affiché sur les murs de l’université d’Unizambeze, les administrateurs interdisent aux femmes de porter des robes courtes, des minijupes, des tissus transparents et des vêtements prêts du corps.

tumblr_ohw6iws1yu1rjupavo1_500

Quant aux hommes, ils ont été sommés d’éviter de porter des vêtements serrés : vestes, shorts, pantoufles et pantalons ou des dreadlocks.

black-and-white-short-sleeve-shirt-black-skinny-jeans-black-loafers-original-2087

Cette mesure a suscité de nombreuses réactions sur twitter. Alors que pour les plus réactionnaires, cette interdiction est « appropriée à la culture africaine », d’autres la considèrent comme une entrave à la liberté.

 

Par Céline Bernath

Les + populaires