Mode : zoom sur Fashionomics Africa, la plateforme lancée par la BAD

csm_A1--world-fashion-day-fr_fd5426c162

Le 21 août dernier, à l’occasion de la journée mondiale de la mode, la Banque Africaine de Développement a présenté la plateforme fashionomics Africa, qui entend structurer l’industrie de la mode et du textile sur le continent.

Constat

Alors que l’industrie de la mode au niveau mondial va doubler de volume au cours des 10 prochaines années, générant ainsi jusqu’à 5’000 milliards de dollars américains par an. Une opportunité à saisir pour l’Afrique à différents niveaux de la chaîne de valeur, de la conception à la production et à la commercialisation. Les 10 principaux pays exportateurs de vêtements de l’Afrique sont tous situés en Afrique orientale et australe et ne représentent que 0,56%du volume mondial des exportations de vêtements, totalisant 2,6 milliards de dollars américains. 

 

Soutenir la croissance

Fashionomics Africa vise à soutenir la croissance des secteurs du textile et de la mode en Afrique, en mettant l’accent sur le renforcement des capacités des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) du textile et de l’habillement, en particulier pour les femmes et les jeunes”Selon Emanuela Gregorio, économiste en charge  – Genre, Innovation et Industries Créatives Complexe pour l’Agriculture et le Développement Humain et Social Banque Africaine de Développement. Il est question de mieux positionner le continent dans la chaîne de valeur du textile et de l’habillement. Cela traduit par l’élargissement de l’accès aux financements et le développement des compétences et qualifications pour les jeunes entrepreneures. Les femmes et les jeunes auront également des modules de marketing et la possibilité d’avoir des mentors.

Quel objectif ?

In finé, Fashionomics Africa entend renforcer chaque lien de la chaîne de valeur, des producteurs et des fournisseurs de matériaux de base aux fabricants et distributeurs, en créant des liens avec les investisseurs et les clients finaux. La plateforme fashionomics sera “une excellente occasion de se connecter pour tous les acteurs de l’industrie de la mode dans toute l’Afrique. Les problèmes partagés seront des problèmes à moitié résolus et les informations qui n’étaient pas disponibles auparavant pourront l’être désormais. “ Anita Stanbury, directrice générale, South Africa Fashion Council

 

Quelques informations à savoir

La production de coton est répartie sur l’ensemble du continent : 37 des 54 pays africains en produisent, dont 30 sont des exportateurs.  Le continent africain ne représente qu’environ 16% du vaste marché mondial des textiles, évalué à 1’600 millards de dollars américains en 2015, alors que l’Asie-Pacifique représente près de 60%. 

@karine_oriot

Les + populaires