Mekhi Alante Lucky, le parcours d’un prisonnier devenu mannequin

lucky-lex-detenu-qui-se-lance-dans-le-mannequinat
Qui aurait pu penser qu’une photo d’arrestation pourrait permettre d’entrer dans l’univers du mannequinat ? C’est le cas de Mekhi Alante Lucky, un « bad boy » originaire de Caroline du Nord, aux États-Unis. À tout juste 20 ans, il vient de signer un contrat avec l’agence de mannequins new-yorkaise St. Claire Modeling.

Arrêté en 2016 à plusieurs reprises notamment pour « excès de vitesse » et « conduite à bord d’un véhicule volé« ,  Mekhi Alante Lucky a séjourné dans une « prison locale« , sans que l’on sache vraiment combien de temps. Il a été repéré grâce à sa photo d’arrestation, datant de 2016, rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. Sa particularité : ses yeux vairons – un iris bleu azur et l’autre noir, un visage symétrique, des lèvres pulpeuses. Un physique avantageux qui a inévitablement attiré l’œil de l’industrie de la mode, toujours à l’affût d’un nouveau bad boy.

21617763_119302108723857_4078680701008423813_n

C’est à sa sortie de prison que ce jeune homme a été approché par l’agence new-yorkaise St. Claire Modeling, où il a signé son premier contrat. Les clichés des premiers shootings de celui qu’on surnomme « Prison Bae » ont été mis en ligne sur le compte Instagram de son manager Demanti O’Bryant et sur le site Internet de son agence.

43B88AF900000578-4837198-image-a-103_1504129767474

 

Les + populaires