Maria Borges, le top angolais qui enflamme les podiums

homepagemb

Née en 1992 en Angola, élevée par son frère et sa sœur durant la guerre civile, Maria Borges fait partie de ce que l’on pourrait appeler la crème de la nouvelle génération de mannequins. S’il y a une chose qu’on ne peut nier, c’est que la jeune femme a su faire une entrée fracassante dans le monde de la mode. Si elle est actuellement sous contrat chez l’agence de mannequinat américaine IMG models, c’est dans son pays natal que commence l’aventure.

maria-borges-portrait maria-borges-for-mixte-ss2015-editorial-bellanaija-march-2015

En effet en 2010, lorsqu’elle décroche la seconde place de la compétition organisée par l’agence de mannequins américaine Elite Model Look, Maria Borges est loin de s’imaginer qu’elle sera bientôt une habituée des podiums de Marc Jacobs, Tom Ford, Victoria’s Secret et bien d’autres. En 2012, elle ne cumule pas moins de 17 shows pour sa première saison de défilés seulement un mois après avoir été signé chez l’agence de mannequinat Suprême. Elle crée d’ailleurs l’événement en 2015, en devenant le premier mannequin à défiler avec ses cheveux naturels lors du très célèbre show de Victoria’s Secret.

vnb1wxy-1 Genny RTW Spring 2016

Nommée Top Model de l’année 2013 par le magazine Forbes Africa, Maria Borges n’en a pas pour autant oublié l’endroit où tout a commencé et retourne régulièrement en Angola pour y défiler lors des Fashion Week.« Petit à petit » peut-on lire sur un tatouage sur son avant-bras. Anodin pour certain, mais c’est conseil qu’elle a reçu en quittant l’Angola pour se lancer dans le mannequinat qui l’a aidé à maintenir le cap dans son parcours : « soit patiente, ça viendra petit à petit ». Aujourd’hui avec plus de 40 défilés à son actif, on peut dire que le petit oiseau a su faire son nid.

Thatoux J Gnaore

Les + populaires