Loza Maleombho, une créativité sans limite

On ne la présente plus, Loza Maleombho s’est fait une place dans la mode africaine et un nom la mode internationale. En effet le travail de la jeune styliste, repéré sur les réseaux sociaux par Solange Knowles, sœur cadette de la chanteuse américaine Beyoncé fut présenté aux yeux du monde via le clip très controversé de son titre Formation. Peut-on rêver meilleures publicités ?

C’est en novembre dernier au Heineken LFDW2016 (Lagos Fashion and Design Week) que la créatrice ivoirienne nous présentait sa dernière collection. Matériaux translucides, silhouettes amples et touches asymétriques qui font sa signature sont de mise.

L’omniprésence des volants faisant office de fil conducteur de la collection,  se retrouvent allégés par la fluidité des tissus choisis pour les modèles concernés. Un petit clin d’œil à la silhouette phare de sa précédente collection Zaouli. Le wax quant à lui, s’installe sur les coupes asymétriques et les silhouettes (crop top et jupe mi-longue) propres à la styliste. Cependant, une robe taille haute en wax matelassé tire son épingle du jeu.  De plus l’introduction de pièces plus « occidentales » n’entame en rien la ligne directrice de la collection.

Point non négligeable : les accessoires. Avec Loza Maleombho la Côte d’Ivoire se fait ressentir jusque dans les accessoires. Les sandales traditionnelles « abodjé » se retrouvent modernisées, les ras du cou  ornés de masques ethniques font écho à ceux présents sur les sandales, les boucles et les tenues.

C’est donc en force que revient Loza Maleombho avec les armes qui ont su séduire la première fois, sans pour autant oublier de les rafraîchir. Ajoutons à cela sa participation au défilé évènement pour les 170 ans de la marque Vlisco et nous pouvons dire que 2016 fut pour la jeune styliste une année plus que bien remplie.

Thatoux J. Gnaoré

Les + populaires