L'envers de la mode avec Goldaia 79

 

 « Mettre en lumière des jeunes talents qui souhaitent évoluer dans le monde de la mode » telle est la volonté première de Oula Téhé, 25 ans, français d’origine ivoirienne et marocaine qui a fait le pari de marquer les esprits en organisant un premier show tout à fait inédit avec sa marque streetwear Goldaia 79. Le concept ? Faire défiler les mannequins dans les backstages… Rencontre.

Faire défiler les mannequins dans les coulisses : Un concept atypique qui marque les esprits

 Qui n’a jamais voulu savoir ce qui se passe côté coulisses ? Avec son concept de défilé inédit du 1 er novembre 2014, Goldaia 79 nous a dévoilé l’envers du décor :  On a pu assister aux préparatifs souvent fermés au grand public. Au coeur d’un plateau de tournage spécialement aménagé pour l’occasion,  make up artists, coiffeuses et photographes étaient à l’œuvre, visibles et accessibles. « Je voulais apporter une touche personnelle à mon projet. Permettre de réunir en un seul lieu des jeunes pousses de la mode avec des acteurs décisifs du milieu dans un esprit de diversité ». Pari doublement tenu car la mise en scène donnait également l’occasion aux jeunes de montrer toute l’étendue de leur talent face à l’objectif des photographes et sous l’œil attentif des médias et des professionnels présents. Le défié a été suivi d’un atelier shooting ou les invités ont pu découvrir comment le créateur et son staff travaillent. A 25 ans, ce fan inconditionnel d’Yves-Saint-Laurent pour l’univers, et de Mohamed Dia pour le parcours, ambitionne de suivre leur pas, car c’est grâce à leur ligne de vêtements, qu’ils ont réussi à dépasser les frontières : « J’aimerai avoir ma propre boutique afin de créer mon univers et être implanté dans les grands magasins. En ce qui concerne le concept, j’aimerais le développer en France dans un premier temps, puis l’exporter au Canada ».

De l’or au Hip Hop

A la genèse, Goldaia 79 a été nommée de cette façon en référence à l’or « Gold » et au numéro atomique de l’or : 79. Les USA ont toujours été au cœur de l’inspiration de la marque comme le confirme Oula son créateur  : « Ce qui me passionne dans la culture Hip Hop Américaine c’est leur souci du détail, ils n’ont pas peur d’innover. Tout est travaillé afin de faire voyager la personne qui regarde le travail. Au-delà leur professionnalisme, c’est leur mentalité qui me pousse à me surpasser ». Son souhait ? Devenir une référence dans l’univers hip-hop grâce à leurs baggys revisités pour hommes, leurs robes et leggings près du corps pour femmes, et s’installer peu à peu dans l’esprit des gens. Affaire à suivre…

@MaudBéquerel

Les + populaires