La sape selon Louboutin

L’art de la « sapologie » n’en finit plus d’influencer la mode occidentale. Pour sa collection homme printemps-été 2016, Christian Louboutin met à l’honneur le code des sapeurs.

Une semelle de renommée mondiale

C’est en 1991 que Christian Louboutin lance sa marque de chaussures aux semelles rouges mondialement connue. Dans un premier temps réservées aux femmes, les chaussures Louboutin bénéficient d’une exposition médiatique grâce à des célébrités telles que la danseuse burlesque Dita Von Teese ou encore la chanteuse française Arielle Dombasle. Mais en 2010, le créateur tente une incursion, tout à fait réussie, dans la chaussure masculine, après une collaboration avec le chanteur libanais Mika, à l’occasion d’une tournée de ce dernier.

La sape à l’honneur

Pour sa dernière collection masculine printemps-été 2016, le chausseur des stars rend un vibrant hommage aux sapeurs. La « SAPE », à savoir la Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes, est un art de vivre né au Congo dans les années 1920. Le mouvement se fait connaître sur le continent africain dans les années 1970-1980 par la voie musicale, notamment grâce à des chanteurs tels que Djo Balard et Papa Wemba, disparu récemment. L’Occident ne tarde pas à être séduit par cette élégance « made in Africa ». Les sapeurs deviennent des sujets de livres, d’expositions photos et inspirent même le fashion designer Paul Smith pour une collection Yves Saint Laurent en 2009. Le mot « sapé » est largement popularisé en France fin 2015 avec le tube Sapé comme jamais de Maître Gims.

Une élégance à la congolaise

C’est donc une ambiance très « sapologue », faite de wax, de couleurs éclatantes et de costumes sur mesure, que transfigure le shooting promotionnel de la marque pour sa nouvelle collection homme. Derrière l’objectif, René Habermarcher immortalise l’élégance faite homme par les chaussures aux pieds du mannequin Aldiouma Fofana. Cette collection comprend des styles classiques comme les richelieu, les slippers et des derbys, respectivement nommés Cousin Charles, Cousin Dan et Cousin Greg. Mais ce sont les modèles Derbys Top David qui subliment cette nouvelle collection. Ces dernières contiennent de tissu « sao » pour l’un et du raphia tissé pour l’autre.

Assurément ces élégants messieurs ne manqueront pas de se ruer dans les boutiques Louboutin. C’est encore un pari réussi pour Christian Louboutin.

Par Auzouhat Gnaoré

Les + populaires