La journée de la femme selon Christine Kelly

En février dernier, nous avons consacré notre couverture à Christine Kelly, la première femme noire à présenter le journal télévisé sur une chaîne nationale (LCI). Aujourd’hui mardi 8 mars 2016, nous lui avons demandé son ressenti sur la journée de femme.

Qu’est-ce que représente la journée de la femme pour vous?

L’occasion de se rappeler que l’inégalité est très forte. L’occasion de vérifier avec effroi que personne ne connaît le 19 novembre, journée de l’homme.  L’occasion d’espérer que cette journée disparaisse un jour.

Qu’est-ce qu’être une femme aujourd’hui?

Être une femme, c’est oser exister.

Être une femme, c’est oser dire non.

Être une femme, c’est dire non aux clichés.

Être une femme, c’est jongler avec ses atouts.

Être une femme, c’est la puissance.

Ne pas confondre pouvoir et puissance.

A quelle femme souhaitez-vous rendre hommage en ce jour du 8 mars?

Je souhaite faire un hommage à une femme qui s’appelle  « maman solo ». Je veux rendre hommage à toutes ces femmes qui élèvent seules leurs enfants en cette journée de la femme et qui sont dans la plus grande précarité parce qu’elles ont un enfant parce qu’elles sont femme parce qu’elles sont mère. Je veux rappeler que ces femmes sont les premières victimes de la pauvreté en France voilà pourquoi je pense à elles aujourd’hui pour le 8 mars voilà pourquoi je pense que c’est inadmissible que notre société puisse laisser cette femme sur le bord de la route

 

Les + populaires