Journée du souvenir de la traite négrière et son abolition

La-journée-internationale-du-souvenir-de-la-traite-négrière-et-de-son-abolition UNESCO

Aujourd’hui, 23 août, comme chaque année, on commémore la journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition. Quelle est l’histoire de cette journée consacrée au devoir de mémoire?

La révolte des esclaves à Saint-Domingue

D’abord une date à retenir, la nuit du 22 au 23 1971. C’est à cette date que commence l’insurrection à Saint-Domingue, qui est une colonie française des Antilles. Les esclaves noirs et affranchis revendiquent la liberté et l’égalité des droits que les blancs. La colonie compte près de 600 000 habitants, dont 40000 affranchis, essentiellement des mulâtres, et 500 000 esclaves noirs régis par le le fameux code noir.Les affranchis ou libres de couleur n’ont pas les mêmes droits que les colons. Le port de l’épée et le titre de Monsieur leur sont interdits, de même que certaines professions.  Les nègres marrons (les esclaves qui ont fui les plantations et se sont réfugiés dans les forêts) revendiquent l’abolition. Ceux-ci vont mener une insurrection qui va jouer un rôle déterminant dans l’abolition de la traite négrière transatlantique.

La traite négrière une tragédie dans la mémoire de tous les peuples.

Par la circulaire CL/3494 du 29 juillet 1998 du Directeur général de l’UNESCO aux Ministres de la culture, tous les États membres sont invités à organiser des manifestations le 23 août de chaque année. Cette journée de commémoration vise à inscrire dans la mémoire collective de tous les peuples, toutes les nations, la tragédie de la traite négrière. Pour l’Unesco, Conformément aux objectifs du projet interculturel « La route de l’esclave », elle doit être l’occasion d’une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie, ainsi que d’une analyse des interactions qu’elle a générées entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques et les Caraïbes.

 

Les premières commémorations

Les premières commémorations ont eu lieu dans plusieurs pays, notamment le 23 août 1998 à Haïti et le 23 août 1999 à Gorée au Sénégal. Des manifestations culturelles et des débats sur la traite négrière ont été également organisées. En 2001, le Musée de l’étoffe de Mulhouse (France) s’est associé à la commémoration en organisant un Atelier présentant des tissus appelés « Indiennes de Traite » utilisés comme monnaie d’échange pour l’achat d’esclaves aux XVIIe et XVIIIe siècles. La route des esclaves est une initiative de l’Unesco lancée en 1994 à Ouidah au Bénin.

Quelques informations à retenir

Le 25 mars est la Journée internationale en souvenir des victimes de l’esclavage et de la traite négrière transatlantique.

Le 23 août est la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

Le 2 décembre est la Journée internationale de l’abolition de l’esclavage (2 décembre)

La traite négrière a duré 400 ans

 

@karine_oriot

Les + populaires