Un jeune mexicain invente un soutien-gorge pour dépister le cancer du sein

Untitled-1
A 18 ans, Julián Ríos Cantú, un jeune lycéen mexicain pourrait bien sauver la vie de millions de femmes grâce à son invention ingénieuse. Il s’agit d’Eva, un soutien-gorge baptisé capable de détecter certains symptômes du cancer du sein. Une avancée pour le moins spectaculaire, sachant qu’en Afrique, le cancer est une des premières causes de mortalité chez les femmes.
Sa source d’inspiration : sa maman

Ce jeune lycéen a indirectement été confronté à cette maladie, deuxième cause de mortalité chez les femmes, via sa mère. Cette dernière a été diagnostiqué d’un cancer du sein alors qu’il était âgé de 13 ans. A ce sujet, il s’est confié à l’entreprise Higia Tech : »Au départ, la tumeur avait la taille d’un grain de riz. En moins de six mois, ses dimensions étaient devenus celles d’une balle de golf. La maladie a été diagnostiquée trop tard, et ma mère a perdu ses deux seins, presque sa vie« .

Vraie épreuve dans sa vie, ce fut le déclencheur de son souhait d’inventer une solution permettant de détecter la maladie en amont. Pour cela, il a remporté le concours Global Student Entrepreneur Awards.

Un fonctionnement ingénieux

Baptisé « Eva », l’invention du jeune homme détecte et analyse les variations de température, les afflux sanguins, le poids et la texture de la poitrine grâce à des capteurs sensoriels. Les données sont ensuite directement envoyées à une application sur smartphone.

Pour que les données soient analysables, la personne doit le porter entre 60 et 90 minutes par semaine. Mais attention, ce soutien gorge ne remplace en aucun cas la mammographie. Il est simplement un moyen de prévenir la maladie.

Pour le moment le soutien-gorge demeure à l’état de prototype et ne sera pas disponible avant au moins 2 ans, le temps d’obtenir une certification.

 

Par Céline Bernath

Les + populaires