H&M : tollé général après l’affiche jugée raciste

capture écran pub raciste H&M

Après les enseignes Zara, avec une marinière sur laquelle figurait l’étoile jaune, ou encore les marques de cosmétiques Dove, Nivéa ou Guerlain c’est la publicité de la marque suédoise H&M qui a suscité l’indignation des internautes et pas que.

En France et au Royaume-Uni, une affiche qui passe mal

Lundi, 8 janvier, en France par exemple, Fatou Biramah, journaliste et chroniqueuse poste un message d’indignation sur les réseaux sociaux dénonçant le message”Coolest monkey in the jungle” en français “le singe le plus cool de la jungle” sur le sweat-shirt et la mise en scène de la photo. En effet, le sweat-shirt est porté par un petit garçon afro. Déjà le week-end, la britannique Stéphanie Yeboah avait quant à elle partagé son interrogation sur cette affiche avec sa communauté. Les différents messages dénonçant clairement une publicité jugée raciste ont circulé sur la toile.

Des plates excuses…

Suite à la polémique, les patrons de H&M ont décidé d’éteindre le feu avant qu’il ne soit trop tard. L’enseigne suédoise a finalement décidé de présenter ses excuses en ses termes. « Nous nous excusons auprès des personnes qui ont pu être offensées… L’image a été supprimée de toutes les chaînes H&M ». Malgré les excuses présentées, de nombreux internautes ont décidé de boycotter les produits de la marque.

Les stars réagissent

Le chanteur The Weeknd a été intransigeant. Il a décidé de mettre fin à sa collaboration avec H&M. Sur son compte Twitter il a écrit Je me suis levé ce matin choqué et embarrassé par cette photographie. Je suis profondément offensé et je ne travaillerais plus avec H&M à l’avenir . Le producteur P.Diddy a quant à lui décidé d’offrir un contrat de modèle au petit garçon. L’influenceur sur instagram mrchrisclassic a lui décidé de présenter le petit garçon comme un roi cette image de plus en plus relayée sur laquelle on peut lire “Honte H&M”

Bad buzz volontaire?

Pour l’association S.O.S Racisme, il convient de s’interroger sur ces procédés récurrents des grandes marques. En effet, si ses enseignes produisent des produits dits de fast fashion, il n’en demeure pas moins que certains services comme la publicité, le marketing ou encore le shooting photo sont réalisés par des humains. Ainsi,  quelles sont les personnes qui y travaillent? Comment travaillent-elles? Voici en quelques mots l’interrogation de S.O.S Racisme :  « N’ont-ils pas des chefs de service qui participent à des réunions sur la manière de vendre un produit ? Ou est-ce simplement un moyen de se faire de la publicité et de créer du buzz ? 

@karine_oriot

Les + populaires