Gaëlle Enganamouit

La lionne sort ses grifffes

Gaëlle Enganamouit a été la révélation du mondial féminin, dont c’était la première participation. Agée tout juste de 23 ans, elle est le pilier de l’attaque camerounaise. Evoluant en tant que professionnelle en Suède, elle est aussi connu sous le surnom de « Eto’o au Féminin ».

Mais qui est mademoiselle Enganamouit ? Cette jeune femme fait beaucoup parler d’elle malgré l’élimination du Cameroun. C’est avant tout une femme, une africaine, une camerounaise, qui fait d’un sport « masculin » sa passion, son métier. Elle est née à Yaoundé le 9 Juin 1992 et est la plus jeune d’une fratrie de neuf enfants. Apres ses débuts au Cameroun au sein du club de Lorema Yaoundé, Gaëlle s’envole en Europe et pose ses valises en Suède au club d’Eskiltsuna United. Le 8 juin dernier, la veille de son 23e anniversaire, Gaëlle Enganamouit a inscrit son premier triplé sous le maillot camerounais, lors du premier match de l’histoire des Lionnes en Coupe du Monde. Sa performance face à l’Equateur lui a aussi valu de gagner le trophée de meilleure joueuse du match. « Cette date m’a toujours porté bonheur, avait-elle confié au micro de FIFA.com quelques jours auparavant. Chaque fois que j’ai joué ce jour-là, ça m’a réussi, j’ai toujours gagné ».

Au sein du collectif camerounais, Gaëlle Déborah Enganamouit est très respectée de ses coéquipières « c’est une fille qui sait écouter, qui sait comprendre, qui sait gérer les situations même les plus compliquées. C’est une joueuse sur qui je peux compter au même titre que les autres. Elle, particulièrement, de par sa taille pose beaucoup de problèmes aux défenses adverses » raconte son entraineur Enow Ngatchou. Première africaine à inscrire un triplé en phase finale de Coupe du Monde, elle a marqué cette Coupe du Monde de Football féminin 2015, par son courage et son talent.

Par Estelle Bonheur Douyou

Les + populaires