Fatou N’Diaye célèbre la féminité

Fatou N’Diaye, le visage le plus célèbre de la blogosphère beauté et mode consacrées aux femmes afro, avait posé pour la couverture d’Amina en mars 2015. Celle qui affiche une allure juvénile sans complexe et un style afropéen parfaitement assumé, est régulièrement citée parmi les blogueuses les plus influentes avec son blog blackbeautybag devenu incontournable. Pour la journée de la femme, Fatou N’Diaye rend un bel hommage à sa mère et prône une femme épanouie tant au niveau personnel que professionnel.

Qu’est-ce que représente la journée de la femme pour vous ?

Ce jour représente pour moi le combat mené par toutes ces femmes qui ont lutté pour leur droit et égalité dans un monde sexiste et misogyne.

Qu’est-ce qu’être une femme aujourd’hui ?

Une femme est un avant tout un être humain avec des aspirations, des rêves et des désirs. Les femmes d’aujourd’hui dont je fais partie veulent célébrer leur féminité, être épanouie  et se réaliser dans leur vie personnel et professionnelle.

A quelle femme souhaitez-vous rendre hommage en ce jour du 8 mars ? Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle vous a apporté ?

A ma mère, c’est une femme qui a inculqué à mes soeurs et moi, l’affirmation de soi. Etant des femmes noires évoluant dans une société occidentale où les stéréotypes sur la beauté des femmes noires ont encore la dent dure, il est très important de s’aimer et d’avoir confiance en soi pour ne pas douter.

Ma mère nous a montré qu’être une femme ne se limitait pas à être à la cuisine et être au service d’un homme. Que la femme et l’homme étaient complémentaires et devaient se soutenir mutuellement.

Mais le plus important, elle nous a toujours dit que l’on pouvait devenir ce que l’on voulait être dans la vie si on croyait dur comme fer en nous et au fait qu’on méritait ce que l’on désirait. D’ailleurs c’est d’elle que je tiens une phrase que je prononce souvent qui est la suivante:  » La parole est créatrice », car chez les haoussa qui est son ethnie, on sit que ce que la bouche ne cesse de répéter négativement ou positivement prend vie si on y croit.

Pour tout ce qu’elle nous a inculqué et l’amour qu’elle nous a donné, je tiens à la remercier et à lui dire que je l’aime, car c’est grâce à elle, que je suis devenue la femme que je suis aujourd’hui, celle qui a confiance et a un bel estime de soi, une personne optimiste, qui a choisi de voir le verre a moitié plein plutot que vide, et qui célèbre la vie chaque jour en l’inculquant également à son tour à son fils.

Les + populaires