Fatima Beyina-Moussa

PRÉSIDE LA 47ÈME ASSEMBLÉE DE L’AFRAA

Du 8 au 10 Novembre 2015 se tiendra à Brazzaville la 47ème Assemblée générale annuelle et le Sommet de l’Association des compagnies aériennes d’Afrique (AFRAA) sous la présidence de la compagnie aérienne ECair. L’AFRAA regroupe chaque année 45 compagnies aériennes africaines membres, ainsi qu’une centaine de partenaires industriels, dont des constructeurs-avionneurs et des motoristes, des consultants et prestataires de haute technologie, ainsi que représentants gouvernementaux, aéroportuaires et des organisations internationales. Pour cette édition, l’événement est placé sous le thème « Cieux ouverts : Croissance par la compétition et la collaboration ». Amina a rencontré Fatima Beyina-Moussa,directrice générale d’ECair, pour une interview  à lire dans le numéro de novembre 547 . En couverture de l’édition Afrique du magazine, celle qui est reconnue comme la première femme dirigeante de compagnie aérienne d’Afrique francophone, revient au cours d’un entretien accordé au magazine sur la feuille de route et l’ordre du jour de cette 47ème assemblée  qui se tiendra à Brazzaville  :  

Fatima Beyina Moussa : « L’AFRAA  est une organisation qui regroupe toutes les compagnies  aériennes d’Afrique, parmi les plus confirmées comme Ethiopian Airlines,  Kenyan Airways , Royal Air Maroc, South Africa Airlines, mais aussi certaines plus récentes comme RwandAir , Asky Airlines ou ECair . Cette association a pour but de défendre les intérêts des compagnies aériennes africaines sur un plan international. La présidence de l’AFRAA est renouvelée chaque année, et c’est à ce titre que j’ai été nommée en 2014 pour présider les travaux de l’Assemblée générale qui se tiendra du 8 au 10 novembre à Brazzaville. Le thème de cette assemblée sera «  Les cieux ouverts ». On y parlera de coopération entre les compagnies africaines pour défendre un cadre aérien ouvert et libéralisé. Aujourd’hui, il est très difficile pour les compagnies africaines d’effectuer des vols entre pays. Ailleurs, on parle d’ « open sky », tandis qu’en Afrique, les pays gèrent encore leurs relations de manière bilatérale. Notre objectif est d’avoir un ciel unique en Afrique, pour permettre à nos compagnies de faciliter le transport aérien dans un ciel africain complétement ouvert » .

Retrouvez le programme détaillé de l’AFRAA  ici : http://aga47.afraa.org/index.php/programme. Et pour plus d’informations : http://aga47.afraa.org/index.php

Aminata Sakho.

Les + populaires