La disqualification de Miss Martinique : une sanction controversée?

Miss Martinique 2017

Jade Voltigeur élue Miss Martinique 2017 a été exclue de la compétition pour Miss France à cause de son tatouage à l’épaule. Un tatouage que la jeune femme avait dissimulé lors du concours. Suite à la découverte de son tatouage, la martiniquaise qui avait pourtant décroché la couronne, pour représenter l’île au concours Miss France pour l’édition 2018 a été exclue de la compétition. Une exclusion qui pointe cependant un règlement éculé.

Que dit le règlement de l’élection Miss France?

Depuis 1920, chaque année, une jeune fille est élue Miss France. Pendant une année, Miss France représente la France et défend des causes. Pour prétendre à l’élection cependant, les candidates doivent respecter un certain nombre de critères. D’abord, l’âge, il faut avoir 18 ans révolu. Les candidates sont âgées de 18 ans à 24 ans. Elles ne doivent pas être mariées, ni divorcées.

Des critères physiques, normes de la beauté? Pour ce qui est des critères physiques, les prétendantes au concours, doivent avoir bien entendu un poids plume, celui-ci n’est pas spécifié dans le dit règlement. Elles doivent mesurer au moins 170m (sans talons). Les candidates ne doivent pas avoir subi de chirurgie esthétique. Les tatouages et piercings sont proscrits. Les candidates ayant posé pour des photos ou des vidéos dénudées ne sont pas autorisées à concourir. Un règlement stricte qui a souvent été enfreint par quelques candidates qui ont subi des sanctions comme la destitution de leur titre de Miss.

Miss France, un règlement immuable?

L’élection qui existe depuis plus de 50 ans a pourtant vu la société changer. Les tatouages et piercings sont même devenus le symbole de notre société. D’apèrs une étude menée en 2010 par l’IFOP, Un Français sur dix (1/10) aurait au moins un tatouage. Le bras arrive en tête avec 37%. Des données que le comité du concours qui élit la plus belle femme de France devra regarder de près.

@karine_oriot

Les + populaires