Comment Michelle Obama déringardise la fonction de première dame

A quelques mois de la fin du mandat de Barack Obama, Michelle, aura marqué les esprits en démocratisant son rôle de first lady.

Déjà, en 2008, lors de la prestation de serment de son époux, Barack Obama, c’est Michelle qui tenait la bible, le ton était ainsi donné pour ce couple présidentiel à la Maison Blanche. Entre rupture et dynamisme, Michelle prouve bien qu’elle entre aussi dans l’histoire des premières dames.

D’où vient le terme de première dame?

C’est aux Etats-Unis que le terme de première dame a été utilisé pour la première fois. Cependant, être première dame ne confère aucun statut particulier. L’épouse du président de la république doit se résoudre à quelques contraintes protocolaires. Comme notamment pour communiquer avec son mari, elle doit d’abord passer par ses conseillers.  Elle n’est consultée sur aucune question en rapport avec la gestion du pays. Michelle Obama est la première afro américaine à être première dame. Si au début du premier mandat de son mari, Michelle a beaucoup souffert, cette période semble désormais révolue. Aujourd’hui, la « mom in chief » semble avoir trouvé le moyen de se tailler un costume de première dame sur mesure celui de « motivation in chief ». Un costume qui lui va à ravir!

Michelle Obama, une première dame qui incarne la rupture

Michelle Obama choisit avec soin ses combats. Lorsqu’elle s’engage contre l’obésité . Fléau qui touche plus les Afro-Américains (taux moyen de 47,8 %), les Hispaniques (42,5 %), que les Blancs (32,6 %). Elle pratique une activité physique et communique là dessus. Dans une vidéo, la first lady joue au basket avec les joueurs de la NBA. Elle a également essayé le hula hoop. Entre 2008 et 2016, la motivator in chief commence par faire de la lutte contre l’obésité, un enjeu national. Pour cela, elle n’hésite pas à pratiquer une activité physique avec les enfants, pour les encourager. Après la lutte contre l’obésité, elle s’investit contre le décrochage scolaire. Après le sport, elle donne également de la voix pour encourager les jeunes à retourner à l’école. Michelle chante aux  côtés du comédien Jay Pharoah, à l’intérieur de la Maison Blanche.

Une first lady hyper connectée

En 2014, elle se mobilise sur les réseaux sociaux, en posant avec le hashtag #Bringbackourgirls en faveur des jeunes lycéennes  kidnappées par la secte Boko Haram au Nigéria. Michelle a le sens de la communication. Pour défendre de nombreuses causes elle investit les réseaux sociaux à bon escient. Cette semaine, elle a posé pour le magazine The verge. Des clichés diffusés sur internet qui ont fait le buzz. En parallèle, pour lever des fonds pour la scolarisation des jeunes filles du monde entier, elle a collaboré avec quelques artistes comme Missy Elliot, Kelly Rowland, Janelle Monae, Zendaya…sur le single This for my girls Une collaboration qui fait également le buzz sur la toile. Michelle aura réussi a donner une autre image à la fonction de première dame. Une démocratisation qui va certainement donner des idées aux autres premières dames.

Karine Oriot

Les + populaires