Le cinéma africain, le grand absent du Festival de Cannes (ou presque) !

Dans deux jours, tous les regards seront braqués sur le tapis rouge et les grands écrans de la 70ème cérémonie du Festival de Cannes, qui se tiendra du 17 au 28 mai.

A la conférence de presse qui a eu lieu le 13 avril dernier, Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes, s’amusait de la question récurrente des journalistes qui s’interrogeaient sur l’absenceo u la faible représentation de leur pays respectif en sélection officielle. « Le comité de sélection a dû faire des choix parmi 1930 films visionnés. 51 films ont été retenus : 19 en compétition et 17 pour la section « Un certain regard ». Le reste se répartissant entre hors compétition, séances spéciales et séances de minuit.

Sur les 19 films en compétition pour la Palme d’or, aucun film du continent africain n’est représenté, seule la catégorie « Un certain regard », une section dérivée de la sélection officielle,mettra en avant deux cinéastes issus du Maghreb. La présence de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania avec son film « La belle et la meute » met fin à 17 ans d’absence du cinéma tunisien en sélection officielle au Festival de Cannes. Ce film est inspiré par l’affaire de « Meriem Ben Mohamed » (nom d’emprunt), une jeune fille violée en septembre 2012, au nord de Tunis, par deux agents de police.

Le jeune réalisateur de 41 ans, Karim Moussaoui, représentera, quant à lui, l’Algérie avec son long-métrage « En attendant les Hirondelles ». Ce film raconte les histoires de trois personnages, celle d’un riche promoteur immobilier, dont le passé et le présent s’entrechoquent, d’un neurologue ambitieux rattrapé par son passé et d’une jeune femme tiraillée entre la voie de la raison et ses sentiments. Un triptyque qui nous plonge dans l’âme humaine de la société arabe contemporaine.

 

Will Smith, l’acteur de Men in Black, dans le jury du Festival de Cannes 2017 

 Présidé par Pedro Almodovar, le jury du 70e festival de Cannes sera composé des stars hollywoodiennes Will Smith et Jessica Chastain, l’actrice et productrice chinoise Fan Bingbing, du compositeur français Gabriel Yared et de quatre cinéastes aux univers très contrastés, ayant tous déjà eu les honneurs de la sélection officielle: l’allemande Maren Ade (dont la comédie « Toni Erdmann »avait reçu un bel accueil l’année dernière), la française Agnès Jaoui (Le goût des autres), le sud-coréen Park Chan-wook (Old Boy) et l’italien Paolo Sorrentino (La Grande Bellezza). Les différences de styles entre ces cinéastes promettent des délibérations animées pour décerner la palme d’or, le Grand Prix du Jury, le Prix du Jury, le meilleur acteur et la meilleure actrice parmi les 19 films en compétition.

La Palme d’or sera exceptionnellement sertie de diamants à l’occasion du 70e anniversaire du Festival de Cannes.

Rihanna, la star de la 70e édition du Festival de Cannes

La maison de joaillerie Chopard, créatrice de cette palme d’or d’exception, est aussi à l’origine de la venue tant attendue de Rihanna sur la Croisette. La star américaine présentera sa première collection de haute joaillerie, conçue en collaboration avec la maison Chopard. « Je suis tellement contente d’annoncer que j’ai eu l’honneur de dessiner avec la légendaire Caroline Scheufele de Chopard ma première ligne de collection de bijoux. L’intégralité de la collection sera dévoilée pendant le Festival de Cannes », a annoncé la chanteuse sur son compte Instagram.

Rihanna se fait plutôt rare à Cannes. Elle était notamment présente aux NRJ Music Awards en 2008. En 2012, elle avait mis le feu au Gotha (boîte célèbre à Cannes) avec son petit ami de l’époque Chris Brown.

Elle devait également tenir un concert à l’Allianz Riviera le 15 juillet 2016, qui a dû être annulé suite à l’attentat de Nice.

Ce sera la première fois que la star américaine montera les marches du tapis rouge du Festival de Cannes.

L’actrice Monica Bellucci, surnommée « la bellissima », sera la maîtresse de cérémonie lors des soirées d’ouverture et de clôture du Festival de Cannes. Elle avait déjà tenu ce rôle en 2003. Lors d’une interview accordée à Gala, Monica Bellucci est revenue sur la polémique de l’affiche du Festival de Cannes. En effet, l’actrice Claudia Cardinale semble bien amincie sur la photo. « Moi je dis merci à la retouche. C’est la retouche qui nous sauve !… l’important c’est que Claudia Cardinale soit contente ».

Les dix-neuf films retenus en compétition sont :

  • – FatihAkin, AusdemNichts (In The Fade)
  • – Noah Baumbach, The Meyerowitz Stories
  • – BongJoon-Ho, Okja
  • – Robin Campillo, 120 battements par minute
  • – Sofia Coppola, Les Proies
  • – Jacques Doillon, Rodin
  • – Michael Haneke, Happy End

– Todd Haynes, Wonderstruck

  • – Michel Hazanavicius, Le Redoutable
  • – Hong Sang-soo, Geu-hu (Le jour d’après)
  • – Naomi Kawase, Hikari (Vers la lumière)
  • – YorgosLanthimos, The Killing of aSacredDeer (Mise à mort du cerf sacré)
  • – Sergei Loznitsa, A GentleCreature
  • – KornelMundruczo, Jupiter’s Moon
  • – François Ozon, L’Amant double
  • – Lynne Ramsay, You Were Never ReallyHere
  • – Benny et Josh Safdie, Good Time
  • – Andrey Zvyagintsev, Nelyubov (Faute d’amour)
  • – Ruben Ostlund,The square

Parmi les 51 films retenus, toutes sections confondues, 12 femmes présenteront leurs longs-métrages. Dans la sélection officielle des films en compétition pour la palme d’or, seulement trois réalisatrices sont présentes :

Lynne Ramsay (pour You Were Never ReallyHere), la japonaise Naomi Kawase (pour Ikari) et enfin l’américaine Sofia Coppola (pour Les Proies). Soit près de 17% des sélectionnés. Il y a donc peu de chance, cette année encore, de voir la Palme d’Or être décernée à une femme. Jane Campion est la première et seule femme réalisatrice à ce jour à avoir décroché la prestigieuse Palme d’Or. C’était en 1993 pour La Leçon de piano.

Les + populaires