Le Black Power chez Gucci?

En janvier dernier, Gucci attisait la curiosité des médias à l’aide d’une série de teasers sur son compte Instagram officiel, présentant des auditions de mannequins noirs. Le mystère est enfin levé, car la marque lance sa campagne pre-fall 2017 intitulée « Soul Scene » avec un casting composé exclusivement de mannequins noirs.

image

Avec Glen Luchford derrière l’objectif, nous avons ainsi droit à un shooting et des vidéos faisant honneur à la culture noire occidentale et africaine. Le photographe s’inspire du dandysme, du  Northen Soul, mouvement musical britannique de la fin des années 1960 , de l’exposition Made You Look qui met en avant la masculinité noire et du travail du photographe malien Malick Sidibé.

Nous avons ainsi droit à une campagne mettant en scène les mannequins dansant dans un club, donnant ainsi vie aux designs d’Alessandro Michele, le directeur artistique de Gucci. La marque a expliqué le choix de cette campagne, par sa volonté de dénoncer le manque de diversité dans l’univers de la mode. Un problème qui est régulièrement source de polémiques ces dernières années. L’an dernier, Marc Jacobs s’est attiré les foudres du public lors de son défilé à la Fashion Week de New York pour cause d’appropriation culturelle. Ce dernier avait choisi de coiffer ses mannequins de dreadlocs, sauf que sur une vingtaine de mannequins, seuls trois étaient noires. Il y a un mois, c’est le magazine Vogue qui a dû présenter des excuses. Pour une édition spéciale dédiée à la diversité, c’est Karlie Klauss, mannequin caucasien qui était mise en scène dans un shooting rendant hommage à l’Asie du Sud-Est.

Avec cette campagne, Gucci semble avoir pris conscience d’une part de la frustration d’une partie du public, mais aussi de la nécessité pour les grandes marques de se positionner en faveur de la diversité et de la tolérance.

Thatoux J Gnaoré

Les + populaires