Bamako Fashion Week :

hommage à Chris seydou

Du 19 au 22 février derniers, Bamako a accueilli pour la première fois, sa fashion week. Organisée par l’Alliance des couturiers et créateurs de mode du Mali, cette première édition mettait à l’honneur Chris Seydou, pionnier de la vulgarisation du Bogolan partout dans le monde.

Du Ghana au Sénégal

Presque tous les créateurs afro du moment s’étaient donné rendez-vous pour célébrer la mode à Bamako.Pour l’événement, plusieurs stylistes du Mali étaient présents parmi lesquels, Evidence Couture, Mariah Boccoum, Fadi Maiga, Tito Création, TC Couture, Aguida Fashion Dou Couture, Tamacali, Marietou Dicko, Maimou Art, mais également,  Barros Coulibaly et  Ciss St Moise de Cote d’Ivoire, Alphao Ba de Guinée, Samara(Alpha Doumbia) Ghana Martial Tapolo du  Cameroun ainsi qu’ Adama Paris et  Mame Fagueye Ba du Sénégal.

Valoriser le « made in Mali »
Alors que le pays souffre d’une mauvaise image véhiculée par certains médias, l’Alliance des couturiers er créateurs de mode du Mali a tenu à proposer une autre dynamique positive à travers la mode, en créant un cadre d’échange entre les différents acteurs du secteur. Ainsi, le public a également pu découvrir des créateurs de mode et d’accessoires et des coiffeurs.En parallèle des défilés, étaient également organisées des expositions vente et un séminaire sur la valorisation du coton et du cuir malien.
Qui était Chris Seydou ?

 Seydou Nourou Doumbia, dit Chris Seydou était un couturier malien. Né le 18 mai 1949 à Kati au Mali, il débute sa carrière en tant qu’apprenti. En 1967, il ouvre son premier showroom à Ouagadougou. Après un passage à Abidjan, il s’installe à Paris où il travaille pour Yves Saint-Laurent, Mic Mac avec le styliste Tan Guidicelli et Paco Rabanne. A partir de 1981, il s’installe de nouveau à Abidjan où il crée sa marque Chris Seydou.  Mort en 1994, à travers son engagement pour la mode africaine, Seydou, demeure une légende de la mode africaine.

@karine_oriot

Les + populaires