Babette de Rozières

Le 30 juin dernier, l’ONU fêtait ses 70 ans à New York en la présence de tous les chefs d’états de la planète.  Régaler les 300  invités telle était la mission du chef Babette de Rozières, invitée par le Président de l’assemblée générale de L’ONU Monsieur Sam Kutesa.

« J’avais déjà organisé des déjeuners et des plats signatures  à l’ONU, mais j’ai été émue par la belle lettre que m’a adressée le Président qui m’a demandé de lui faire  l’honneur de préparer le repas dans l’endroit le plus sécurisé au monde ! »

Cette expérience exceptionnelle a fait l’objet d’un reportage de 80 minutes qui sera diffusé sur la chaine France Ô le 11 octobre à 22h.

 On y voit Babette préparer son départ de PARIS  pour l’ONU, constituer son équipe, élaborer les plats en amont et les tester

 « Les caméras m’ont suivie jours et nuits, depuis mon départ à l’aéroport jusqu’à mon arrivée à NY devant l’immeuble des Nations Unies. On m’y verra en cuisine  avec mon équipe à l’ONU et les téléspectateurs comprendront ce qu’est vraiment le métier de chef de cuisine en situation »  

 Le timing était en effet serré, Babette de Rozières disposait de 52 mn et pas une seconde de plus pour servir ses hôtes de l’apéritif au café.

Un défi relevé pour le chef qui a eu chaud «Je n’ai jamais autant sué de ma vie ! A 18h c’était posé et à 7h moins 5 c’était enlevé ! La pression je l’avais au maximum ! »

Beaucoup de stress mais pour un menu aux petits oignons qui rendait hommage aux patrimoines gastronomiques des cinq continents : moelleux de lambi au cœur fondant de patate douce avec sa crème parfumée au combava, mini gratins dauphinois, petites bouchées de poulet yassa… «  Imaginez vous le travail en amont que cela représente de désosser plus de 10 000 petits pilons de poulet, c’est du sur-mesure, de la haute couture ! »

Un travail d’orfèvre récompensé par le plaisir que prennent ses invités quand ils dégustent sa cuisine

«Monsieur Fabius n’a pas tari d’éloges envers mon équipe et moi même. J’ai même été sollicitée par Le Président du Pérou qui est venu me demander un autographe pour sa femme ! (rires) Cela m’a  surpris  et en même temps ça me réjouit ! (rires)  

Ce qui n’a pas empêché Babette de Rozières de garder la tête froide. :« Au moment de faire mon discours, devant le Président de l’Assemblée Générale de l’ONU et son épouse, Monsieur le Secrétaire Général Ban Ki Moon et son épouse et les Chefs d’Etats et ambassadeurs, j’ai commencé par présenter mon équipe. Je voulais les féliciter devant tout ce beau monde. J’ai dû faire un effort surhumain pour ne pas pleurer, tellement j’étais envahie par l’émotion… L’instant était solennel. Cet évènement c’est une belle consécration ! Le fruit de plus de 40 ans de travail.  Une belle récompense »

 Le souci de valoriser le patrimoine culinaire des Outre Mer ne quitte jamais celle qui a initié le premier Salon de la Gastronomie des Outre-Mer  (www.SAGASDOM.com) qui a eu un « succès fulgurant » en février dernier à Paris.

Fort de ce succès, la deuxième édition aura lieu toujours au Paris Event Center Porte de la villette à Paris du 12 au 15 février 2016 sous le Haut patronage de Monsieur Lefoll, Ministre de l’agriculture, de Madame George Pau Langevin Ministre des Outre-Mer,  de Monsieur  Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères et du tourisme avec le soutien indéfectible de Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris et de nombreux partenaires : France Télévisions, Aéroport de Paris ou encore Atout France Rungis.

Babette de Rozières a décidé pour les prochaines élections régionales de soutenir son amie Valérie Pécresse.

« Si j’ai choisi de la soutenir c’est que je connais sa volonté, sa détermination son courage, sa ténacité  et son programme.

C’est pour changer les choses et faire aboutir son projet de modernisation de l’IIe de France. Elle a tous les ingrédients pour réussir et la recette qu’elle nous propose est la meilleure. J’ai décidé de mettre les pieds dans le plat car je partage avec elle la même volonté d’aller de l’avant dans son projet de créer la Cité de la Gastronomie à Paris, de reformer le secteur de la restauration et de favoriser la formation des jeunes aux métiers de bouche autour de la filière de l’alimentation. Elle sait que pour moi c’est essentiel et qu’elle peut compter sur moi pour l’aider dans cette tâche jusqu’à la victoire. » 

Retrouvez Les p’tits plats de Babette sur France Ô, dans l’émission C à Vous sur France 5 et dans son restaurant La Case de Babette au 2 rue Saint Vincent à Maule dans les  Yvelines.

Son dernier livre « Mes meilleures recettes pour tous les jours” a été publié aux éditions Flammarion en mars 2015.

 

@Kadidiatou_Bah

 

Les + populaires